Antilles. Chikungunya : Un premier décès indirect à Saint-Martin – Point de situation au 16 janvier

Autre
Par Autre janvier 17, 2014 15:29

Antilles. Chikungunya : Un premier décès indirect à Saint-Martin – Point de situation au 16 janvier

170114-PointChikLa circulation du virus chikungunya reste très active à Saint-Martin ; elle s’intensifie à Saint-Barthélemy où on assiste toujours à une augmentation régulière du nombre de cas recensés. Ces deux territoires sont toujours en phase 3a du Psage chikungunya : situation épidémique.

En Martinique, le nombre de cas cliniquement évocateurs et biologiquement confirmés a fortement progressé et 12 communes sont maintenant concernées. Ce département est toujours en phase 2b du Psage : phase de circulation active du virus avec présence de plusieurs chaines locales de transmissions. En Guadeloupe, la circulation du virus s’intensifie. Ce département est toujours placé en phase 2a du Psage : transmission autochtone modérée. En Guyane, le nombre de cas suspects notifiés reste modéré. Aucune circulation autochtone du virus n’a été mise en évidence à ce jour. La Guyane se trouve toujours en phase 1 renforcée du Psage.

 

Situation épidémiologique actuelle à Saint Martin

 

Depuis la mise en place, fin novembre 2013, du dispositif renforcé de surveillance épidémiologique du chikungunya, une tendance régulière à la hausse a été observée et ce jusqu’à la première semaine de janvier 2014. On note une légère diminution au cours de la deuxième semaine de janvier avec 92 cas estimés contre 125 la semaine précédente. Toutefois, certains médecins n’ayant pu être contactés, les données de cette dernière semaine nécessitent d’être consolidées.

 

A ce jour :

  • 490 cas cliniquement évocateurs, vus en consultation médicale 
  • 294 cas confirmés ou probables 
  • 11 cas biologiquement confirmés ou probables ont été hospitalisés
  • 1 décès considéré comme indirectement lié au chikungunya en raison notamment de co-morbidités existantes.

 

 

La quasi-totalité des quartiers de Saint-Martin est concernée par cette épidémie. Le quartier le plus impacté est celui de Sandy-Ground avec 123 cas probables ou confirmés (42 %), suivi du quartier d’Oyster-Pond avec 34 cas (12 %), et du quartier d’Orléans avec 33 cas (11 %).

 

Situation épidémiologique actuelle à Saint Barthélemy

 

A ce jour :

  • 81 cas cliniquement évocateurs. 
  • 31 cas confirmés ou probables 

Un tiers des quartiers de Saint-Barthélemy est impacté par l’épidémie de chikungunya. La répartition des cas probables ou confirmés sur le territoire est inégale puisque près de la moitié d’entre eux sont localisés dans le quartier de Corossol.

 

Situation épidémiologique actuelle en Martinique

 

  • 127 cas confirmés ou probables 
  • 8 patients hospitalisés au CHU de Martinique. Aucun décès n’est rapporté à ce jour.

 

Les cas biologiquement positifs (confirmés ou probables) se répartissent maintenant sur 12 communes du département : Bellefontaine, Case-Pilote, Ducos, François, Lamentin, Rivière-Salée, Saint-Esprit, Saint-Joseph, Schoelcher, Gros-Morne, Lorrain et Fort de France; cette dernière regroupant plus de 55% des cas.

 

Situation épidémiologique actuelle en Guadeloupe

 

Au 16 Janvier :

  • 76 cas suspects cliniquement évocateurs 
  • 27 cas confirmés ou probables  (dont 2 importés de Saint Martin) . 
  • Aucun cas confirmé ou probable n’a été hospitalisé et aucun décès n’est rapporté à ce jour.

 

Les cas biologiquement probables ou confirmés résident pour 65% d’entre eux sur la commune de Baie-Mahault, premier foyer de transmission locale identifié sur l’île et qui est toujours actif à ce jour. Les autres cas sont répartis sur 8 communes de la Guadeloupe situées respectivement sur l’agglomération pointoise (hors Baie Mahault), Grande Terre, Nord Basse-Terre et Côte au Vent

 

Situation épidémiologique actuelle en Guyane

 

  • 1 seul cas biologiquement confirmé importé de la Martinique a été recensé depuis la mise en place du dispositif de surveillance renforcée.
  • 8 cas suspects dont 7 pour lesquels les résultats des prélèvements biologiques sont en attente.

 

Pièce jointe : Bulletin épidémiologique hebdomadaire INVS 

  170114-Chik.pdf (97,8 KiB, 381 hits)

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre janvier 17, 2014 15:29