2014. Atchoum… à vos souhaits !

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte décembre 31, 2013 17:44

2014. Atchoum… à vos souhaits !


Nul n’échappe à si belle tradition, le moment des vœux est pour nous aussi arrivé et au regard de l’année 2013, nous serions tentés de nous en réjouir. En général, au prix d’un court brainstorming, tout un chacun parvient à faire preuve d’un peu d’originalité mais il faut bien avouer que cette année plus que d’autres, il est difficile d’échapper aux vœux pieux, de ceux dont la profondeur égale l’irréalisabilité.

31213-chapelet

En effet, nous aurions aimé vous souhaiter la santé, mais le Chikungunya étend doucement son emprise sur nos organismes, au moins tout autant que cet état grippal étrange qui cloue certains d’entre nous au lit sans que l’on sache exactement de quoi il s’agit.

Nous aurions aimé vous souhaiter la prospérité, mais un taux de 25% de chômage laisse un peu dubitatif quant au bien fondé de ce souhait même si des sources préfectorales nous annoncent une vraie embellie pour ce mois de décembre, avec 155 embauches. Tout comme la pose de la première pierre du nouveau Lycée de la Savane sur un terrain qui n’est d’ailleurs pas concerné par le projet, il semblerait que certains souhaitent soigner leur bilan avant que de voguer vers d’autres cieux… les Conseils des Ministres à venir nous le diront…

Dans ces conditions, l’accession au bonheur terrestre est quelque peu compromis et il faudra pour la majorité d’entre nous se contenter d’un bonheur céleste qui malheureusement ne nourrit que l’esprit.

Si l’on voulait politiser un peu ces vœux 2014, nous vous souhaiterions Rassemblement, Responsabilité et Réussite avec une grande et belle volonté d’Union pour la Démocratie et le Progrès… mais…

Il y a douze mois, Alain Richardson avait annoncé que l’année 2013 serait l’année de tous les combats, mais il lui aura fallu quitter le ring prématurément, couché en un coup par un uppercut venu de Paris.

Alors n’en doutez pas, 2014 sera une année à enjeux majeurs et si le courage est au rendez-vous, certains de nos vœux prendront peut être un peu de dimension.

Ainsi, nos vœux s’adressent-ils à toutes, à tous mais surtout au territoire, à Saint-Martin, à ceux qui se taisent, à ceux qui savent mais n’en disent rien, à ceux qui ne savent rien mais disent tout, à ceux qui pourraient mais n’osent pas, à ceux qui osent mais ne devraient pas et à ceux qui pilotent mais dans l’ombre ou de loin :


Nous vous souhaitons un député européen qui au contraire de l’actuel sache au moins de
1quel statut Saint-Martin relève. Mais cela ne dépendra certainement pas de nous, électeurs taciturnes qui trouvent à peine l’énergie du déplacement quand les élections sont locales… alors, nous aurons ce que nous méritons mais dans tous les cas un Député que nous ne verrons pas.

2Nous nous souhaitons des fonds européens dont le montant saura démentir à la nette hausse les chiffres ridicules annoncés par les médias et que ceux-ci soient mis à profit d’un réel rattrapage infrastructurel avant que de ne penser à de nouvelles opérations qui ne trouvent d’utilité une fois érigées

 

3Nous nous souhaitons une médiathèque à la hauteur de ses ambitions et de réels besoins, qu’elle grouille de cerveaux avides, de substrat et de compétences pour les nourrir.

 

Nous nous souhaitons un abattoir qui trouve de la matière, et pas seulement grise, pour 4pouvoir fonctionner, que la filière se structure et qu’un jour on puisse estampiller d’un joli “made in Saint-Martin” un quartier de bœuf que nos chefs sauront mettre en valeur.


Nous nous souhaitons des toilettes publiques qui puissent recevoir du public sans que
5celui-ci n’en sorte en se demandant sur quelle planète il a atterri… tout en développant la formation, l’emploi et une certaine compétence qui pourrait s’exporter… si le vœu est partagé.



Nous nous souhaitons une réelle attention portée aux conditions de coopération et de
6cohabitation entre les deux parties de l’île. Si 1648 est la pierre fondatrice de cette vie commune, il est plus que temps que le Royaume de Hollande et la République Française s’attardent sur le sujet en en respectant l’essence pour lui permettre d’exister au regard du droit international et des règles européennes… la patate chaude tellement spécifique que personne n’ose y toucher.

 

7Aux chefs d’entreprise, commerçants et artisans, nous souhaitons du courage et de la responsabilité lorsque l’heure sera pour eux venue d’élire la deuxième équipe de l’histoire de la Chambre Consulaire Interprofessionnelle de Saint-Martin en juin/juillet 2014. Espérons que le modèle vécu à l’échelle de la gouvernance saura les éclairer sur la nécessité de soigner une certaine continuité sans pour autant oublier de s’ouvrir et de se tourner vers l’innovation.

 

8A ceux qui croient encore en l’avenir de notre territoire, nous souhaitons créativité, résilience et pugnacité. L’exemplarité de certaines initiatives doit s’exprimer… les petits ruisseaux (d’eaux usées) font les grandes rivières (d’eau potable) et permettront au plus grand nombre de s’abreuver.

 

9Aux Grands Electeurs et à notre Collectivité, nous souhaitons un sénateur ou une sénatrice qui puisse occuper et faire vivre la place laissée vide par Louis-Constant Fleming sans être la risée des collègues du Palais du Luxembourg… et avec la volonté de ne pas oublier de nous représenter.


A notre Loi Organique, et dans la mesure où notre bon Ministre de l’Outremer à ouvert cette
10porte, nous souhaitons un toilettage en profondeur qui soit porté par nos élus et défendu par nos parlementaires et non pondu par quelques brillants législateurs de métropole. Plus que de compétences supplémentaires, c’est bien d’une réforme du mode de gouvernance dont le territoire à besoin lorsque l’on entend de la bouche du Président du CESC ou des représentants des Conseils de Quartier que de toute façon “ils ne peuvent pas fonctionner”.


11Nous nous souhaitons une classe politique à l’écoute et en phase avec l’évolution de notre société et les besoins de notre évolution statutaire, qui permette les nouvelles vocations, soigne les transitions et n’oublie pas les jolies paroles prononcées lorsqu’il nous fallait voter…

 

12Nous nous souhaitons un Plan Local d’Urbanisme ambitieux, porteur d’une vraie politique de la ville et résolument axé “développement durable”. Que celui-ci puisse préserver ce qui peut encore l’être, réhabiliter ce qui ne constitue rien de moins qu’une honte au XXIème siècle et voir se développer des aménagements qui tirent le territoire vers le haut tout en en respectant identité et environnement.

 

13Nous nous souhaitons des rues pleines de vie, des commerces aux belles enseignes et un sentiment d’insécurité oublié… le 31 décembre 2013, à l’heure du déjeuner, Marigot n’affichait aucun tressaillement alors que la Saint-Sylvestre se profilait… pas la moindre électricité dans l’air en ce lieu qui il n’y a pas si longtemps encore rayonnait par son sens de l’accueil et une certaine idée de la fête.

 

14A la justice, nous souhaitons la force de l’indépendance qui la caractérise théoriquement pour que les dossiers soient menés à terme quelqu’en soit le contenu, même si cela les mène outre atlantique, aux sommets érodés ou vifs de la pyramide du pouvoir, pour qu’un certain passé de Saint-Martin cesse de coller à la peau de ceux qui l’ont subi et le subissent encore…

 

15Nous vous souhaitons des médias hétéroclites, voire complémentaires, mais en tous cas éclairants. Nous vous souhaitons de ne plus vous sentir muselés, de voir les œillères tomber et de ne pas vous cantonner à l’espace facebookien, véritable fastfood de l’information mais qui ne contribue que peu à la citoyenneté, au civisme et à l’élévation de l’esprit.


16Nous nous souhaitons que les communautarismes cessent de trouver un terreau fertile et que la richesse de l’autre, de celui qui souhaite participer en tous cas, soit acceptée au pot commun de  la construction d’un édifice dont l’on partage le toit à défaut des fondations.

 

17Aux nostalgiques d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, nous souhaitons une lecture des réalités tournée vers l’avenir, et conforme au choix effectué en 2003 d’une part, mais également à l’évolution de la société tout simplement, cette conscience globale à laquelle certains voudraient que nous échappions.


18A ceux qui se sentent menacés jusque dans leur identité ou leur survie, nous souhaitons l’envie de partager plutôt que celle de se refermer, la culture et le patrimoine ne se transmettent pas au forceps. Aux autres, qui n’ont toujours pas fait l’effort de connaître le sol que leurs pieds foulent, nous souhaitons de la curiosité, l’envie de partager et respecter ce qui ne peut en aucun cas ressembler à ce qu’ils ont quitté. Enfin, à ceux qui ont fait le choix en d’autres temps d’un Saint-Martin qu’ils ne trouvent ou ne supportent plus, nous souhaitons un départ sans amertume et sans rancoeur.

La longueur de nos souhaits nous sera peut être reprochée mais nous ne pouvions décemment nous contenter d’un “bonne année” alors que nous les passons à décortiquer notre actualité.


2014 nous demandera encore beaucoup de courage, de ténacité, de patience et de cette Foi en un avenir meilleur qui a déjà par le monde su déplacer des montagnes… Mais nous, comme beaucoup d’entre vous, n’en manquons pas ! Aussi, à tous ceux qui croient encore et / ou qui ont encore envie de voir ce territoire remplir les promesses dont il regorge, nous souhaitons que notre petite lanterne sache les éclairer et qu’ils puissent l’alimenter quand la lueur faiblit.


N’oubliez toutefois pas, en marge de ces incommensurables défis, de profiter du magnifique cadre dans lequel on vit, de partager et de rire, de célébrer cette vie dont certains ont été, parfois violemment ou prématurément, privés.


Excellente année 2014, qu’elle vous apporte et vous apprenne ce que 2013 n’aura su…

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte décembre 31, 2013 17:44
Écrire un commentaire

3 Commentaires

  1. Lautel décembre 31, 18:10

    Merci pour tes analyses souvent éclairées
    Merci pour ton courage et ta pugnacité contre l’adversité
    Merci de ton fran parlė parfois peut être trop imagé
    Merci
    Bonne année 2014

  2. F. LETUVEE décembre 31, 18:48

    Excellent… Un bon gros dernier papier pour 2013…. Aller, on se donne rendez vous en 14….

  3. [email protected] janvier 1, 22:38

    Pour les points 3 et 15: médiathèque et médias j’y tiendrai bien mon rôle. Comptez sur-moi et mon équipe.

    Bananier, Pomme Sautée

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire