Saint Barth. Lutter contre la dengue

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin décembre 10, 2013 18:31

Saint Barth. Lutter contre la dengue

101213-ChikungunyaLundi 9 décembre 2013, le Préfet délégué auprès de la Représentante de l’Etat dans les collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, la 1ère vice-présidente du conseil territorial de Saint-Barthélemy et le délégué territorial de l’ARS ont présidé le comité de gestion contre la dengue à Saint-Barthélemy.

A cette occasion, et malgré un nombre de cas hospitalisés supérieur aux mois précédents, il a été constaté une amélioration de la situation générale avec une diminution des cas cliniquement évocateurs de dengue et des cas probables et confirmés.

Pour autant, et au regard des épidémies de dengue et de chikungunya qui touchent l’île de Saint-Martin, il convient de redoubler la vigilance. Il est donc impérieux de poursuivre les actions de surveillance épidémiologique et entomologique et de lutte contre le moustique aedes aegypti, seul vecteur de ces virus.

En effet, seule une action volontariste permettra d’endiguer les phénomènes. Pour ce faire, la collectivité de Saint-Barthélemy et l’ARS mèneront des opérations de sensibilisation et de communication à destination des particuliers, des élèves et des socio-professionnels. Des actions de pulvérisation seront poursuivies.

La Délégation Territoriale de l’ARS se tient à disposition des entreprises, hôtels, gestionnaires d’immeubles, etc. pour les informer des mesures à prendre pour lutter contre le développement de moustiques.

Contact : Service de Lutte antivectorielle 0590 27 96 94 ou 0590 27 16 18

Commenter avec votre compte Facebook

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin décembre 10, 2013 18:31
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*