Saint-Martin. Campagne de lutte contre la détention d’armes

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin décembre 6, 2013 20:18

Saint-Martin. Campagne de lutte contre la détention d’armes

281013-PrefFace à la recrudescence, des homicides et tentatives d’homicides par arme à feu, le Préfet délégué auprès de la Représentante de l’Etat dans les collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et le Vice-Procureur de la République détaché auprès du tribunal d’instance de Saint-Martin, avait pris l’initiative de lancer une campagne de lutte contre la détention illégale et la circulation des armes.

Ainsi, entre le 7 octobre et le 17 novembre 2013, toute personne en possession d’une arme pouvait venir la remettre, sans risque de poursuites judiciaires, à la brigade de gendarmerie de Marigot ou de Quartier d’Orléans.

Dans ce cadre, 6 armes ont été volontairement déposées.

Si le bilan de cette campagne inédite à Saint-Martin, paraît insuffisant au regard des faits de délinquance commis avec le recours d’une arme, pour autant, elle a permis, grâce notamment à l’action des acteurs locaux (collectivité, comités de quartiers, associations) que l’ensemble de la population de Saint-Martin prenne conscience du phénomène et agisse pour remédier à cette situation.

Enfin, et comme l’avait indiqué le vice-procureur de la République, à l’issue de cette période de prévention, une phase de répression va être engagée par le renforcement de contrôles dédiés à lutter contre la détention illégale et la circulation des armes et toute détention illégale donnera lieu à une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. 

Commenter avec votre compte Facebook

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin décembre 6, 2013 20:18
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*