Tourisme. Des Assises Nationales pour un secteur crucial

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 29 Nov 2013 08:46

Tourisme. Des Assises Nationales pour un secteur crucial

A l’issue d’une réunion ministérielle sur le tourisme en date du 5 Novembre dernier, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault décidait de convoquer des Assises Nationales du Tourisme et d’en confier l’organisation à Sylvia Pinel, Ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme ; dans le but d’identifier les pistes qui permettront d’atteindre l’objectif fixé par le président de la République selon lequel “la France est déjà la première destination touristique du monde, elle a pour objectif de dégager le premier solde touristique de tous les pays européens”.

Banniere_web_728X90

En terme de méthodologie, le Premier ministre a souhaité que ces Assises mobilisent  “l’ensemble des acteurs concernés par le secteur du tourisme, publics comme privés, au travers de groupes de travail et d’échanges sur tout le territoire” pour une réflexion réflexion globale qui devra porter notamment “sur les voies et moyens d’une diversification plus forte de l’offre touristique française, son adaptation aux demandes des nouvelles clientèles, ainsi que l’amélioration de la compétitivité de notre offre que pourraient apporter un travail sur l’investissement, l’organisation de l’accueil, la formation professionnelle.”

Engagement pris …

Hier, jeudi 28 novembre, Sylvia PINEL, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, a donc installé le comité de pilotage des Assises du tourisme qui se dérouleront jusqu’au printemps 2014 selon l’agenda suivant :

Cette réflexion nationale qui se veut collective et collégiale a été divisée en 9 axes et groupes de travail auxquels les ministères sont associés :

  • 1. Favoriser l’émergence de nouvelles destinations ;
  • 2. Diversifier l’offre touristique ;
  • 3. Elaborer une stratégie pour le tourisme événementiel et les rencontres professionnelles ;
  • 4. Améliorer la qualité de l’accueil ;
  • 5. Faire des métiers du tourisme une filière d’excellence ;
  • 6. Favoriser les investissements pour renforcer l’attractivité de l’offre ;
  • 7. Fédérer et dynamiser les pouvoirs publics en faveur du tourisme ;
  • 8. Adapter la filière touristique aux mutations du secteur ;
  • 9. Redynamiser le tourisme des Français.

Le communiqué de presse relatif au lancement de ces assises est disponible au téléchargement en fin d’article.

Le tourisme en France, quelques chiffres :

291113-tourismechiffres

Quid de l’outre-mer ?

En terme de “Destination”, il peut sembler compliqué que de vouloir trouver des solutions communes à l’outre-mer et à la métropole en matière de tourisme. Pour autant, l’Outre Mer n’a pas été oublié cette fois et c’est en particulier au sein de l’atelier 1 “Favoriser l’émergence de nouvelles destinations” et de l’atelier 6 “Favoriser l’investissement pour renforcer l’attractivité de l’offre” que le cas du tourisme dans les territoires ultramarins va être abordé.

L’atelier 1, qui sera piloté par le président du réseau des grands sites de France, Louis Villaret, et le Directeur du Musée du Louvre-Lens, Xavier Dectot, a pour objectif de “faire émerger (…) des pôles d’attractivité autour desquels les visiteurs pourront rayonner”. Les ministres choisis pour accompagner cette thématique sont Cécile Duflot, Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement et Victorin Lurel, le Ministre des Outre-mer puisque, dans le texte, “les travaux porteront aussi sur les solutions à mettre en œuvre pour développer le potentiel des territoires de l’Outre-mer.”

L’atelier 6 est piloté par Mark Stead, Directeur financier du groupe EuroDisney et Fanny Letier Directrice de BPIfrance Investissement Régions, associés à Thierry Repentin Ministré délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes et Pierre Moscovici, Ministre de l’Economie et des Finances. Il aura à charge de identifier les principales priorités d’investissement du tourisme français et de proposer des moyens d’accompagnement ciblés pour favoriser l’investissement public et privé dans ce secteur. De cet atelier, “des recommandations sont également attendues pour adapter l’offre de tourisme en Outre-mer, mieux diffuser les outils de financement spécifiques (comme les fonds d’investissement, le crowdfunding, les partenariats public-privé ou le prêt participatif pour la rénovation hôtelière de BPI France), et permettre l’accès aux financements communautaires.”

A la lecture de ces objectifs, on ne peut bien évidemment que se féliciter de l’organisation de ces assises et espérer qu’elles sauront apporter des réponses ou tout au moins amorcer des pistes de développement de ce secteur qui reste un pilier de notre économie saint-martinoise et l’axe de notre rayonnement.

Quid de Saint-Martin ?

Selon la volonté du Gouvernement, des Assises territoriales se tiendront dans chaque région de France où seront consultées “les collectivités locales, les organismes publics et les acteurs privés pour aborder les thématiques identifiées en fonction des enjeux de chaque territoire.”

Ces assises territoriales doivent se dérouler à partir de Décembre 2013, c’est à dire quasiment demain…

En ce qui concerne Saint-Martin, une question surgit inévitablement : Qui ?!!!

Logiquement, l’initiative étant ministérielle, l’organisation et la coordination de ces assises devraient être confiées localement au Préfet, comme ce fut le cas pour les Etats Généraux de l’Outre-mer. A charge pour le Préfet donc de choisir les participants, d’assumer la logistique ainsi que la transmission des conclusions locales au Ministère avec lequel il assure le lien.

Oui… Mais, nous avons encore tous en tête les récentes assises du tourisme organisées par le Député Gibbs … Si l’on peut arguer que celles-ci étaient posées sur une thématique et un objectif aérien en particulier, de nombreuses autres questions ont toutefois été soulevées lors de ce colloque. D’autre part, l’importance de l’enjeu avait suscité un enthousiasme certain parmi les participants. Ces derniers, car il est fort à parier que ce seront les mêmes, seront-ils prêts à réitérer l’exercice avec la même motivation ?

Il est vrai que ces prochaines assises territoriales auront sans doute le mérite d’être plus complètes que les précédentes qui n’avaient, elles, pas bénéficié des participations et contributions ni de la COM, ni de l’OT.

En conclusion, la grand messe du tourisme ouverte hier veut une concertation la plus large possible de tous les acteurs, publics et privés, pour faire émerger des solutions et des propositions qui permettront un positionnement des territoires français en tant que pôles d’attraction et d’excellence. Espérons que les conclusions sauront porter leur lot de mesures applicables à Saint-Martin également et que Saint-Martin saura se montrer à la hauteur des ambitions ministérielles.

En attendant, pendant que les institutionnels s’attellent à la réflexion, il ne faudrait pas pour autant en oublier qu’en réalité, le tourisme est aussi l’affaire des citoyens tant le tourisme repose principalement sur l’accueil ; et par accueil on entend propreté, civisme, sécurité, image …

Pièces jointes : Communiqué de Presse de Sylvia Pinel

  281113-CP.pdf (109,7 KiB, 504 hits)

– Dossier de Presse des Assises 

  281113-DP.pdf (453,9 KiB, 532 hits)

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte 29 Nov 2013 08:46