Philippines. Le super typhon Haiyan frappe à plus de 275 km/h

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE novembre 7, 2013 23:22

Philippines. Le super typhon Haiyan frappe à plus de 275 km/h

Actuellement au-dessus de l’île de Samar, environ 600 km au sud-est de Manille, le typhon Haiyan se dirige rapidement vers le nord-ouest et la mer de chine du sud à la vitesse de 39 km/h.
Le président philippin Benigno Aquino a averti la population de se prémunir au maximum contre ce typhon extrêmement puissant qui atteint des pointes de vitesse avec des vents en rafales à plus de 275 km/h.
Le président indique à la population que certaines zones exposées au front de 600 km du typhon subirait de graves inondations et des vents dévastateurs, sans oublier les zones côtières qui pourraient être submergées par des vagues de plus de six mètres de haut.

Plus de 125 000 personnes dans les zones les plus sensibles ont été évacuées avant l’arrivée de la super tempête et des millions d’autres se sont calfeutrées dans leurs maisons.
Les écoles ont été fermées, les services de ferries suspendus. Les pêcheurs ont reçu l’ordre de sécuriser leurs embarcations.
Des centaines de vols internationaux et intérieurs sont suspendus.

Le plus puissant cyclone de l’histoire:
Selon le météorologue américain Jeff Masters, Haiyan, classé en catégorie 5 est le plus puissant cyclone connu à toucher terre de l’Histoire.
Le précédent record date de 1969 quand l’ouragan Camille avait touché le Mississippi.

Chaque année les Philippines sont balayées par une vingtaine de grosses tempêtes ou typhons durant la saison. Haiyan devrait notamment traverser des régions encore convalescentes après le passage de tempêtes meurtrières et un séisme de 7,1 de magnitude survenu le mois dernier sur l’île de Bohol (centre) dans lequel 222 personnes ont trouvé la mort. Cinq mille rescapés de la secousse vivent toujours dans des campements de fortune.

 

Commenter avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE novembre 7, 2013 23:22
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*