Saint-Martin : Saint-Louis ne veut pas de logements sociaux

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte août 27, 2013 15:07

Saint-Martin : Saint-Louis ne veut pas de logements sociaux

Alexis Stanford, représentant du Conseil de Quartier N°3, Terre d’espoir, a saisi l’opportunité de Conseil de Quartier pour poser clairement la position des habitants de Saint Louis quand à un projet de lotissement qui devrait voir le jour à l’entrée de ce quartier qui a su préserver son authenticité.

270813-StLouisSujet épineux s’il en est dans un quartier où les habitants souhaitent échapper au développement effréné que peut vivre d’autres secteurs de l’île mais qui a néanmoins été abordé avec autant de pragmatisme que possible.

Le fait est que ce projet ne recueille pas un accueil favorable au sein du conseil de quartier qui ne voit que d’un oeil très suspicieux le développement de ces quelques trente logements dit “en accession à la propriété”. Trop de dérives ont eu lieu par le passé avec ce type de développement qui se résument en fait à la construction de ce que le commun des mortels appelle des “logements sociaux”.

Alexis Stanford, représentant du Conseil, rappelait que les besoins du quartier ont été clairement identifiés et de longue date et que les logements sociaux n’en font pas partie.

Le Conseil s’emploiera donc à faire en sorte par tout moyen adapté que ce projet ne voit pas le jour et qu’en lieu et place de celui-ci, des espaces sportifs soient développés. En ce sens, le représentant sollicite actuellement les habitants pour qu’une pétition soit signée et qu’elle puisse accompagné le courrier ci-après adressé à la présidente de la Collectivité, Madame Aline Hanson.


Madame la Présidente,

Nous les habitants de St Louis/ Rambaud avons été très concernés en apprenant le projet de construction de logements à l’entrée de St Louis. Pendant des années, avec le soutien des sections avoisinantes, notre quartier n’a cessé de demander la construction de services publics au bénéfice de la population de notre quartier, équipements publics de loisirs et de jeux appropriés ainsi la construction d’un établissement scolaire pour nos enfants de maternelle et de primaire.

Tous les quartiers confondus représentent une population de plus de 7,000 personnes, avec une grande majorité d’enfants et des jeunes et ainsi, nos associations continuent de lutter pour occuper ces jeunes et éviter le développement de comportements délinquants. Au lieu d’une école à proximité qui peut dispenser un enseignement sûr et adéquat, nous avons obtenu une structure qui est en-deçà des normes actuelles en matière d’éducation, sans aire de jeux ou autres dispositions permettant aux enfants de jouer. La chaleur insupportable du soleil de l’après-midi sur la structure en béton rend difficile toute concentration tant pour le personnel enseignant et autre que pour les enfants. La situation actuelle, comme vous le savez, a rendu impossible l’ouverture de toutes les salles de classe bien que la population de la zone va en augmentant. En conséquence, la situation va de pire en pire. De plus, pour que les parents emmènent leurs enfants à l’école ils doivent emprunter un passage à trafic routier intense sans trottoirs et ainsi risquer leur vie et celle de leurs enfants.

St Louis/ Rambaud/Colombier/ Friar’s Bay contrairement à d’autres quartiers n’a pas de terrain de jeux, pas de balançoire, pas de centre communautaire et est dépourvu de toute structure de base.

Nos associations au cours des années ont dû inventer et inciter les propriétaires fonciers afin que ces derniers permettent d’utiliser leur propriété comme terrain de pratique sportive ou comme lieux de rassemblement. Malgré ces inconvénients, notre quartier est reconnu comme l’un des leaders quand il s’agit de perpétuer la culture locale de St Martin. Nous avons plus de 180 enfants impliqués dans la pratique du football et autres activités sportives. Beaucoup de ces enfants sont des champions dans différentes disciplines. Notre communauté continue à se battre afin de pouvoir également offrir des activités périscolaires. Imaginez ce que nous pourrions faire si nous disposions d’infrastructures adéquates !

Chaque année, les services de la Collectivité demandent à notre communauté d’ouvrir nos maisons pour servir d’abris en cas de cyclone alors qu’ailleurs les autres quartiers disposent d’équipements publics qui peuvent servir à cet effet. Comment se fait-il que sachant que notre quartier est susceptible aux inondations et dévastations de tous ordres en cas de cyclone la Collectivité ne semble prendre aucune disposition quant à la protection des personnes composant la population en construisant une structure qui pourrait éventuellement servir d’abri à ceux qui se seraient vus dans l’obligation de quitter leur domicile endommagé?

Après des discussions avec les anciennes administrations, habitants de cette région se sont entendus dire que s’ils trouvaient des terrains disponibles susceptibles d’accueillir les infrastructures souhaitées, l’administration serait prête à en faire l’acquisition. L’administration municipale et la Collectivité ont été saisies à propos de l’acquisition des terrains Richardson et Richards à des fins de développement éducatif et communautaire. La raison étant que les deux propriétés sont à vendre et sont facilement accessibles sur des zones relativement planes. La municipalité et la Collectivité ont reconnu la nécessité d’implantation d’infrastructures publiques afin que les jeunes, les personnes âgées et les familles de la zone puissent profiter des activités éducatives et de loisirs qui y seraient offertes. Pourtant, même en reconnaissant ce fait et au lieu de garder sa promesse, la Collectivité envisage maintenant d’autoriser un projet de construction de logements qui apportera plus de personnes dans une zone à laquelle il manque les infrastructures de base alors que nos concitoyens dans les quartiers d’Orléans, de-Grand Case, de Marigot, de Spring, de St James et de Sandy Ground ont le privilège d’en bénéficier.

C’est pour cette raison que nous en tant que communauté adjoignons cette pétition et la liste des signatures des habitants contre toute forme de développement de logement de grande envergure dans notre communauté. Nous protestons contre l’absence d’effort effectif de la part du gouvernement à fournir le minimum en matière de sécurité des établissements d’enseignement, en matière d’équipements communautaires et de loisirs pour notre population. Nous demandons également, Madame la Présidente, que vous et votre Conseil exécutif fasse usage de votre droit de préemption pour l’acquisition des terrains Richardson et Richards au bénéfice de la population et que vous refusiez la délivrance du permis de construire pour ce projet de construction logements qui apportera seulement plus de congestion, une plus grande population de jeunes inoccupés et davantage de pression sur cette communauté.

En conclusion, nous tenons à vous assurer, Madame la présidente et Mesdames et Messieurs les membres du Conseil exécutif, de notre haute considération et espérons une réponse à cette pétition le plus tôt possible, bien évidemment à votre convenance. 

Les membres de ce comité d’organisation restons à votre entière disposition afin de vous rencontrer à la date qui vous conviendra le mieux.

Sincèrement,

Alexis Stanford

Commenter avec votre compte Facebook
Igor Rembotte
Par Igor Rembotte août 27, 2013 15:07

Les dernières infos

Suite...