Association St Barth Essentiel, un grand projet les deux pieds devant

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE février 8, 2011 21:45

Association St Barth Essentiel, un grand projet les deux pieds devant

L’association St Barth Essentiel se lance dans un grand projet…les deux pieds devant….SANS MOYEN financier

Mais l’importance de ce projet est me semble t il absolument nécessaire pour l’île;-)

Vous le savez certainement, il y a sur l’île comme partout ailleurs des espèces floristique protégées par arrêtés ministériels.Le plus connu est le GAIAC.
(détruire un GAIAC est valable d’une amende de 9000 euros et six mois d’emprisonnement…)

Comment sont protégées nos espèces floristique a St Barth?…..bonne question !!!
Existe t il une liste quelque part sur l’île…dans un tiroir de l’administration locale….a la collectivité..???
Il existe une liste effectivement, la liste que détient la réserve marine par exemple……Elle date de 2006 et a été réalisé par la DIREN Guadeloupe.
Sur cette liste on trouve toues les espèces protégées de la Guadeloupe.
Cette liste n’est pas du tout propre a St Barth et n’est pas du tout a jour.
C’est a dire que certains especes figurant sur la liste n’existe pas a St Barth mais existe en Guadeloupe et vice versa.
Jusqu ‘en 2007 la Guadeloupe via l’ONF assurait la protection ( ) de la flore de St Barth, aujourd’hui c ‘est la collectivité de St Barth elle seule qui en est le gardien.

Il me parait donc évident que St Barth fasse un inventaire de ce qu’elle possède au niveau flore et aussi au niveau faune.

SI nous voulons protéger il nous faut savoir quoi protéger et expliquer pourquoi .

Le projet appelé “LE Programme” de St Barth Essentiel, débute le 11 Février avec la venue sur l’île du Dr Claude SASTRE
Professeur honoraire au Muséum National d’Histoire Naturelle, botaniste
Co‐auteur de l’ouvrage « Plantes, milieux et paysages des Antilles françaises »

Suivront plus tard dans l’année :

Dr Anne BREUIL

Professeur de botanique et de gestion environnementale à l’école d’Horticulture et du paysage Du Breuil, botaniste, correspondant au muséum national d’histoire naturelle Coordonnatrice pédagogique de la licence pro « gestion environnementale »
Co‐auteur de l’ouvrage « Plantes, milieux et paysages des Antilles françaises »

Dr Michel BREUIL
Professeur de chaire supérieure, herpétologue
Attaché honoraire au muséum national d’histoire naturelle «équipe origine, structure et évolution de la biodiversité »
Auteur de nombreux ouvrages dont « Histoire naturelle des amphibiens et reptiles terrestres de l’archipel Guadeloupéen » et auteur de la nouvelle espèce de serpent endémique de Saint‐
Barth : Typhlops annae

Leonide Célini proffesseur PARIS 12

Etude sur le cactoblastis

Le budget a prévoir pour ce travail :

– à prendre en charge ; les frais de déplacement (voyages des scientifiques depuis Paris) et les frais annexes (hébergement, restauration, déplacement…, pendant une vingtaine de jours/an sur 3 ans pour 4 scientifiques)

Nous n’avons pas d’aide financière de la collectivité… mais nous restons positif quand a la réalisation de ce projet nécessaire pour l’île

Si vous pensez que ce projet est nécessaire pour l’île et que vous voulez devenir partenaire c est possible
merci de nous le faire savoir par mail [email protected]

Je remercie déjà Thierry du restaurant la plage qui a été le premier a nous proposer de participer a la restauration des scientifiques

Le plus urgent est de trouver : une voiture du 11 février ou 5mars
La restauration pendant cette période
Un hébergement (hôtel, guest house, chez l habitant….!!!)

1° Expertises floristiques :

L’étude floristique nécessite 2 séjours par an d’une vingtaine de jours chacun sur 3 années : l’un à la saison humide, l’autre au carême pour analyser la flore sous ces différents aspects (époque de floraison, fructification variables suivant les espèces). Deux botanistes se relaieront suivant leurs disponibilités : Claude SASTRE, Professeur honoraire au Muséum National d’Histoire Naturelle et Anne BREUIL, Professeur de botanique et gestion environnementale à l’école
d’Horticulture et du paysage Du Breuil. Après chaque double mission, un rapport annuel sera établi comprenant une analyse de la végétation (habitats rencontrés), son état de conservation,
la liste des espèces rencontrées avec leur degré d’abondance, la présentation des espèces caractéristiques et des propositions de mesures de restauration des milieux dégradés et de valorisation des habitats remarquables.
Une conférence de présentation est programmé le 18 février a Gustavia avec Claude Sastre comme invité.

2° Réalisation de fiches des espèces végétales rares ou menacées :

Les espèces végétales rares ou menacées feront l’objet de fiches en vue du livre rouge des Antilles françaises et du livre rouge de Saint‐Barth selon les critères U.I.CN en lien avec le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. Ce travail
sera mené en collaboration avec Karl Questel, naturaliste de Saint‐Barth.

3° En préparation ! A suivre….

———————————————————————————————————

Essenstially St Barth

Despite an awful lot of development over the past ten years, St Barth still has some pretty charming and natural views. There is a new association, called St Barth Essential, who has taken up the challange to try and preserve the St Barth ecosystem and biodiversity. This includes not only the countryside, but all the species of plants and animals that make up St Barth. They are, as yet, unfunded and have recently called for support from any and all residents and visitors of St Barth. One of the first things they have chosen is to make a proper scientific inventory of the flora and fauna, and special spots on St Barth that make it unique. They want to put in place a system of observation that will monitor the ecosystem and alert them to the disapperance of any species.

After that, a registration with the Union International for the Conservation of Nature (UNIN) and the placement on the list of endangered species those which are found to be in danger. Scientists have been invited and St Barth Essential need assistance with funds for airline fares, places for visitors to stay, transportation, meals, etc. Anything in that vein would be most welcome. Contact them at [email protected] or by calling Helen Bernier at 011-590-690-634609

Hélène Bernier

Mail : [email protected]

Site Internet : http://www.stbarthessentiel.com

Claude Sastre et Leonide Célini , deux des scientifiques invités par St Barth Essentiel pour le programme Inventaire faune et flor terreste de St Barth

Rencontre avec les scientifiques du museum d histoire naturelle de Paris Octobre 2010

SXMANNONCES

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE février 8, 2011 21:45

Les dernières infos

Suite...