branle-bas de combat pour le retour de la neige

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 22 Déc 2010 20:15

branle-bas de combat pour le retour de la neige

Les autorités ont sonné mercredi le branle-bas de combat pour le retour de la neige sur le nord du pays, annulant des vols à Roissy, appelant les entreprises d'Ile-de-France à libérer leurs salariés à 16H00 et les Français à ne prendre la route qu'en cas de "nécessité absolue".

Mercredi soir, la neige fait son retour dans le Nord et l'Ouest de la France, avec 20 départements placés en alerte Orange par Météo France jusqu'à jeudi matin.

 

Le centre interministériel de crise, qui a été réactivé mercredi matin au ministère de l'Intérieur, recommande de limiter les déplacements sur les routes aux cas de "nécessité absolue". De 5 à 10 cm de neige sont attendus, notamment en Ile-de-France. "Il est, d'ores et déjà, fortement recommandé une extrême prudence sur les routes et la limitation des déplacements aux situations d'absolue nécessité pour la nuit à venir", selon un communiqué.

L'interdiction de circulation des poids lourds en Ile-de-France a été levée partiellement mercredi soir, à Paris, en Seine-Saint-Denis, en Seine-et-Marne, dans le Val-de-Marne, dans l'Essonne et sur les autoroutes A1, A6 et A10, selon la préfecture de police de Paris (PP).
La PP avait annoncé une interdiction totale de circuler pour les poids lourds à partir de 18H00. Seule la RN 118 qui reste interdite à la circulation pour les poids lourds.

En région parisienne, les routes sont bien embouteillées. Les gros points noirs se situent sur l'A6, l'A86 et le périphérique. Mais l'A3 d'Aulnay sous bois à Bondy, l'A4 à hauteur du pont de Nogent et la N104 à hauteur de Lieusaint sont également touchées. Le pic de bouchons serait néanmoins atteint, et la situation devrait s'améliorer progressivement.

DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN

Le trafic des lignes de bus de la RATP était perturbé mercredi soir vers 22H00 en région parisienne, 15 lignes étant interrompues à cause des chutes de neige. "Le reste fonctionne mal, mais ça fonctionne", a-t-il ajouté, indiquant n'avoir "aucune visibilité pour le moment pour demain matin" jeudi. Métro, tramways et RER circulaient normalement vers 22H00.

DANS LES AEROPORTS

Le trafic aérien a repris progressivement mercredi mais des retards persistent, selon Aéroports de Paris, qui conseille aux voyageurs d'appeler leur compagnie avant de se rendre à l'aéroport. À Roissy-Charles-de-Gaulle, les compagnies ont été priées de réduire leurs programmes de vols de 15% ce mercredi entre 18h00 et 23h00 et de 20% pour la journée de jeudi, précise la DGAC dans un communiqué.

L'aéroport de Nantes a également été fermé mercredi soir.

Le directeur général d'Air France a estimé le coût de ces dernières perturbations entre 15 et 20 millions d'euros. Les deux dernières vagues de neige auraient donc coûté de 25 à 35 millions d'euros.

SUR EUROSTAR

Eurostar a accumulé retards et annulations à cause des intempéries du week-end dernier. Le trafic se résorbe lentement par rapport au nombre de voyageurs souhaitant embarquer, d'autant que les conditions climatiques restent difficiles outre-Manche et limitent toujours la vitesse des trains. Les conseils de la compagnie restent les mêmes : ne venir en gare que muni d'un billet valable, et au moins une heure avant le départ. "Nous invitons tous les voyageurs ayant une réservation avant Noël à demander le remboursement ou l’échange de leurs billets (sans frais) si leur voyage n’est pas impératif", précise Eurostar sur son site internet.

Eurostar a même dû interrompre la vente de billet jusqu’à vendredi.

DANS LES GARES FRANCAISES

La vitesse des TGV a été réduite sur les lignes Est-Européenne et Nord et leur temps de parcours allongé, a précisé la SNCF.

(Source AFP)

[ad#ad-2]

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 22 Déc 2010 20:15