Damas. Un attentat à la voiture piégée tue au moins 90 civils

Autre
Par Autre 22 Fév 2013 11:30

Damas. Un attentat à la voiture piégée tue au moins 90 civils

BEYROUTH (Reuters) – Damas a connu jeudi une de ses journées les plus sanglantes depuis le début du soulèvement contre Bachar al Assad il y a près de deux ans, avec 90 morts dans quatre attentats, selon un nouveau bilan établi vendredi par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

L’OSDH, une organisation proche de l’opposition qui dresse quotidiennement le bilan des violences, dit avoir compilé les chiffres donnés par les hôpitaux et d’autres sources médicales.

L’attentat le plus meurtrier, commis à la voiture piégée près du siège du parti Baas au pouvoir dans le quartier de Mazraa, dans le centre de la capitale, a fait au moins 60 morts. Les médias officiels ont donné un bilan de 53 morts et plus de 200 blessés. La plupart des victimes sont des civils.

Les autres victimes ont péri dans trois attentats coordonnés à la bombe dans le quartier nord-est de Barzeh.

Selon l’OSDH, les combats dans le reste du pays, ce qui englobe les banlieues de Damas et les villes de Deraa (sud) et Alep (nord), ont fait plus de 200 morts.

Les Nations unies évaluent à 70.000 le nombre de morts dans le conflit syrien depuis les premières manifestations de mars 2011 contre le président Bachar al Assad.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

(c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp

Autre
Par Autre 22 Fév 2013 11:30