ANTILLES. St-Martin : L’enseignant dit à son élève “Allez vous faire foutre Mademoiselle”

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE décembre 18, 2012 02:30

ANTILLES. St-Martin : L’enseignant dit à son élève “Allez vous faire foutre Mademoiselle”

C’est à Saint-Martin, en partie Française de l’île qu’a eu lieu cette intolérable affaire.
C’était vendredi 14 Décembre 2012, pendant un cours au lycée des îles du Nord, qu’un élève de Première ES1 c’est retrouvé face à la réponse « insultante » de son professeur d’Anglais pour le moins surprenante.

La faute de cet élève est juste d’avoir demandé à son professeur de reprendre la consigne parce que l’ensemble de la classe n’avait pas compris. Les termes utilisés était les suivants : « Monsieur, personne n’a compris, c’est que vous avez sans doute mal expliqué, pouvez reprendre la consigne ? «

La réponse du Professeur est contre toute attente déplacée et totalement inadaptée :

” Allez vous faire foutre mademoiselle “.

L’élève a quitté la classe après avoir informé le professeur qu’elle ne pouvait plus rester dans une classe où on l’insultait.

Le plus incroyable peut être, c’est qu’a son cours suivant, l’enseignant s’est vanté devant les élèves (Première S2) en leur disant : “ j’ai envoyé un élève se faire foutre ce matin, et on ne me fera rien car j’ai déjà fait pire à Saint-Martin, et je suis toujours là. “

Drôle de comportement d’un enseignant, ou son rôle de pédagogue doit toujours être son moteur moral. L’on reproche souvent aux jeunes de manquer de respect aux professeurs, au système en général, comment pouvons nous accepter que nos lycées soient le théâtre de scènes de la sorte ? Comment alors avoir le moindre respect de l’adulte quand celui-ci oublie les bases même de moralité envers nos enfants ? Déja fait pire à Saint Martin ?

La maman de l’élève insultée n’est pas restée sur sa fin et a demander à être reçue d’urgence par le proviseur du lycée, ce qui a été fait vendredi en fin de journée. Elle a informée l’association des parents d’élèves vendredi soir et déposé plainte pour atteinte à autrui (injure) samedi.

Elle est allée jusqu’à saisir M. Le Recteur, lui demandant au nom de sa fille l’autorisation et surtout l’assurance qu’elle puisse retourner en Anglais sans qu’elle se fasse insultée.

Dans l’attente de la réponse du Recteur, cette élève ne se rendra pas en cours d’anglais. La maman de l’élève a également interpelé la presse locale des déboires de sa fille choquée et déconcertée. Son facebook est aussi pour elle un moyen de partager cette affaire, de trouver du soutien auprès des mais, des connaissances.

Elle précise justement sur son mur Facebook :

” Il vous faut savoir que les élèves sont de plus en plus insultés par certains profs depuis quelques années, et ce sont les chefs d’établissement qui le disent et personne ne bouge.

Les conséquences au quotidien ?

– Les élèves insultent aussi les profs en retour, par contre les premiers sont renvoyés systématiquement.

– Les élèves font des crises de nerfs quand ils sont insultés et là on appelle les pompiers.

– Les élèves ne disent rien et commencent à construire une haine pour le système scolaire, et la société qui n’a pas su les protéger de ces insultes émises par une personne ayant autorité et chargée de les instruire, et là commence les dérives que l’on connait.

Tout le monde a été mis face à leur responsabilité, (élus, recteur, association de parents) et la réaction de chacun sera fonction de l’importance qu’ils accordent à notre jeunesse et à son éducation.

Je pense qu’en insultant nos enfants on nous insulte aussi.

Pour ma part, j’irai jusqu’au bout de cette histoire et ce même si je dois saisir le ministère de l’éducation Nationale, et ester en justice. ”

Cette affaire ne doit pas tomber dans les oubliettes. Ce professeur doit être ramené à la raison et présenter des excuses à l’élève certes, mais également à la classe tout entière.. Ou changer de métier. Nous ne voulons pas de loup dans la bergerie Mr.

F.L.

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE décembre 18, 2012 02:30