Caraibes. La Marine saisit 838 kilos de cocaïne au large du Panama

Autre
Par Autre décembre 6, 2012 13:34

Caraibes. La Marine saisit 838 kilos de cocaïne au large du Panama

Déployée en mission de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants au large du Panama, la frégate Ventôse a saisi vendredi 30 novembre quelque 838 kilos de cocaïne après avoir intercepté un go fast en haute mer.

Informée par un avion de patrouille maritime américain de la détection d’un hors-bord suspect évoluant à grande vitesse, la frégate, qui croisait non loin, a aussitôt fait décoller son hélicoptère Panther et mis à l’eau un canot rapide embarquant une «équipe de visite». Devant le refus d’obtempérer du pilote du bateau rapide, les forces françaises sont passées à l’action. Sur ordre du préfet de région Martinique et du commandant du Ventôse, un tireur d’élite a ouvert le feu sur les moteurs de l’embarcation des narco-trafiquants pour les détruire et couper leur course.

À la vue des militaires, les passeurs de cocaïne se sont empressés de jeter des ballots à la mer. Après avoir rapidement pris le contrôle du go fast, les forces françaises ont interpellé trois trafiquants, rapatriés sur la frégate Ventôse et placés en rétention, et ont récupéré quelque 28 ballots de poudre sur la quarantaine qui étaient transportés. La drogue a été placée sous scellés dans un endroit sur de la frégate.

Trente ans d’emprisonnement

Les douze autres ballots jetés à la mer ont été repêchés. Le poids total de la marchandise a été estimé à 1,2 tonne.

Le Ventôse a fait route vers Fort-de-France afin de remettre «la drogue saisie et les trois personnes retenues à l’antenne Caraïbe de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants chargé de l’enquête judiciaire», a précisé le commandant du Ventôse lors d’une conférence de presse sur le pont de son navire.

Ce coup de filet a été effectué dans le cadre de l’opération de lutte contre le narcotrafic «Martillo», en coordination avec l’agence américaine JIATF-S (Joint Interagency Task Force – South).

Les trafiquants, dont l’identité n’a pas été révélée, ont été remis aux policiers de l’antenne Caraïbe de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS), en charge de l’enquête judiciaire. À l’issue de leur garde à vue qui peut durer jusqu’à 96 heures, ils devraient être mis en examen pour «trafic et exportation en bande organisée de produits stupéfiants». Un crime passible de trente ans d’emprisonnement.

Ainsi, depuis le début de l’année 2012, 2,4 tonnes de cocaïne ont été saisies en haute mer par les forces armées aux Antilles et 3 tonnes au total dans le cadre d’opérations relevant de l’action de l’État en mer, menées également en mer avec le concours de l’administration des douanes.

VIDÉO – La frégate Ventôse a saisi vendredi 30 novembre 838 kilos de cocaïne après avoir intercepté un go fast en haute mer. Un tireur d’élite a dû ouvrir le feu depuis un hélicoptère pour stopper la route des trafiquants

Source: Le Figaro – Christophe Cornevin

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre décembre 6, 2012 13:34