Saint-Martin et Burkina Faso : Quand les mauvaises habitudes sont dures à perdre.

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 18 Sep 2012 01:15

Saint-Martin et Burkina Faso : Quand les mauvaises habitudes sont dures à perdre.

Sacré logiciel de surveillance. Il ne laisse rien passer !
Pourtant, on pourrait croire que les leçons peuvent servir. Mais à quoi bon…
C’est vrai, le fond du document est, pour une fois et depuis longtemps, dans la “positive” attitude ! Oui, il faut le dire quand une action est bénéfique à l’ensemble de la population sur notre petit cailloux.
On entend, ci et la que rien ne va, que tout est foutu, que l’économie part en sucette et que la nouvelle collectivité de fait rien. C’est faux !
Pour preuve, la prise de conscience du président Richardson à travers ce courrier interne qui va, a priori, dans le bon sens.
svp, ne critiquez pas ce geste, il est positif.. Mais, c’est bien le problème, le “mais” qui gâche tout le plaisir .
Après lecture, pour ceux en tout cas qui ont eu le privilège d’avoir ce courrier dans leur boite email ou en circulaire intramuros de la collectivité, donne raison au schéma de développement touristique de la nièvre qui était parfaitement adapté à Saint-Martin.
Incroyable, des problématiques identiques ailleurs que sur notre île ? Ressources inépuisables pour nos rédacteurs en mal d’idées qui pourtant collent si bien à nos problèmes. Sacrée agora électronique qui fait peur à beaucoup, maitrisée à la mode “abattoir qui sert à rien” ou aéroport “pompe à fric”.
Certes, cela ne change pas le fond de nos inquiétudes, mais contribue toute de même à l’élévation de l’humour local.
Allons, ne soyons pas fâché, cela ne va rien arranger à nos problèmes quotidiens. Nous resterons sur le coté “positive attitude” de ce document fort en émotion et prise de conscience, et après tout, seulement quelques lignes copiées ne vont pas tout remettre en question !

Burkina Faso: http://www.gouvernement.gov.bf/spip.php?page=impression&id_article=841 ou extrait ci dessous

Monsieur le Président, Honorables Députés,

En matière d’administration publique : les exigences actuelles du développement politique, économique et social dans le monde, astreignent les différentes administrations publiques à ne plus se complaire uniquement dans la réactivité mais à être désormais plus proactives. C’est bien dans cette perspective que le Gouvernement a adopté en juillet 2011, un plan stratégique de modernisation de l’Administration pour la période 2011-2020.

La finalité d’un tel plan est de promouvoir une administration capable de produire des biens et services de qualité susceptibles de contribuer au développement durable. A travers l’exécution de ce plan, le Gouvernement mettra l’accent sur :

l’amélioration de l’efficacité et de la qualité des prestations par l’introduction au sein de l’Administration d’une logique de performance et d’une culture de résultat ;

la valorisation et le renforcement des capacités des ressources humaines afin de les prédisposer à une meilleure appropriation des politiques publiques en vue de leur mise en œuvre réussie ;

la promotion de l’accessibilité et la transparence dans l’administration publique pour une grande disponibilité des agents publics et la mise en place de mécanismes d’écoute ;

la promotion de l’administration électronique dotée de matériel informatique et le renforcement des capacités des agents publics en matière de technologie de l’information et de la communication (TIC) ;

l’identification biométrique des agents de la fonction publique en vue d’une meilleure maîtrise des effectifs et des dépenses du personnel de l’état ;

le meilleur suivi de la gestion de la carrière des agents publics ;

la rationalisation des structures et des procédures administratives ;

la promotion d’une déconcentration conséquente au service d’une décentralisation plus effective et porteuse de développement local par le renforcement des capacités des services déconcentrés.

Il s’agit de construire une véritable administration de développement, efficace, empreinte de l’esprit du service public et du principe de rendre compte à tous les niveaux ; une administration plus apte à assurer un accompagnement technique qui correspond aux aspirations des collectivités territoriales. [17/09/12 11:16:01]

SUITE : http://www.gouvernement.gov.bf/spip.php?page=impression&id_article=841

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 18 Sep 2012 01:15