Lancement à Saint-Martin et Saint-Barthélémy du premier numéro vert destiné aux victimes

Autre
Par Autre février 28, 2012 04:00

Lancement à Saint-Martin et Saint-Barthélémy du premier numéro vert destiné aux victimes

« Un numéro type vert pour les victimes – Une première dans la Caraïbe »

Le 27 février 2012, l’Association de Médiation et d’Aide aux Victimes de Saint-Martin (AMAV) signe un partenariat avec Dauphin Telecom en vue de la mise en place du premier numéro type vert destiné aux victimes de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

Implanté à Saint-Martin depuis maintenant 13 ans, Dauphin Telecom en tant qu’entreprise locale et citoyenne, s’est toujours investie dans la vie économique et sociale de l’île.

Elle prend régulièrement part aux actions et événements organisés et soutient autant que possible les différentes associations. C’est ainsi que tout naturellement Dauphin Telecom a répondu présent à la demande de l’AMAV de Saint-Martin en mettant à la disposition de l’association un téléphone mobile et le numéro d’appel suivant : 0 809 13 99 11.

 Ce numéro, gratuit depuis les postes fixes et anonyme, permettra à celles et ceux qui ont subi un préjudice physique, matériel ou moral d’être écoutés, conseillés ou orientés et de pouvoir le faire en toute discrétion.

 Une permanence sera assurée à compter du mercredi 29 février 2012, tous les mercredis et vendredis après-midi de 15h00 à 18h00.

 En attendant, il est important de rappeler que toutes les personnes peuvent nous contacter, quelle que soit leur situation administrative, sociale ou familiale et que nous répondrons à tous de la même manière sans discrimination aucune. Par cette opération, nous voulons inciter les personnes dans l’isolement à faire un premier pas pour en sortir et à comprendre que leur situation n’est pas une fatalité. Nous évoluerons ainsi progressivement afin d’être plus précis et plus efficaces sur les procédures à mettre en oeuvre, notamment sur la manière de travailler avec les professionnels et les acteurs de terrain pour répondre au mieux à l’attente des victimes.

Notre association s’inscrit dans le plan national d’aide aux victimes. La politique d’aide aux victimes est devenue une politique publique majeure. Le ministère de la Justice et des Libertés, via les cours d’appel, subventionne 173 associations sur tout le territoire national.

Nous avons donc demandé un conventionnement avec la Cour d’appel de Basse Terre et sommes en attente d’une réponse. Ne disposant pas encore de local, nous avons également sollicité notre intégration au futur Centre d’accès au droit de Saint-Martin.

 La collectivité de Saint-Martin a pris la mesure des enjeux dès 2008 en subventionnant et en conventionnant une association similaire. Celle-ci n’a malheureusement fonctionné qu’à ses débuts et n’assure, depuis deux ans, plus aucun service. C’est une des raisons qui a motivé la création de l’AMAV de Saint-Martin. Nous pensons qu’il est aujourd’hui urgent de procéder aux demandes de subventions (ministère de la justice, FIPD et FSE) afin d’obtenir les aides financières nécessaires. Pour ce faire, les autorités judiciaires et la Collectivité de Saint-Martin, nous ont renouvelé dernièrement et officiellement leur soutien.

 Nous espérons, avec leur concours, obtenir des résultats concrets dans les meilleurs délais. Nous sommes donc très heureux que ce numéro type vert vienne contribuer à limiter nos dépenses puisque nous fonctionnons pour le moment, uniquement avec les cotisations de nos adhérents (soit environ 400 euros).

 Certains ont évoqué la nécessité de nous professionnaliser. Nous pensons qu’il est important de conserver le bénévolat comme base principale du fonctionnement de notre association afin d’assurer sa pérennité et son caractère humanitaire. Nous serons donc attentifs sur ce point et tiendrons compte des expériences antérieures pour asseoir notre action dans le temps. Il est bien évident que nous étudierons avec beaucoup d’attention les possibilités qui nous seront offertes et la filière professionnelle sera adoptée dès lors qu’une situation financière saine nous permette de l’envisager.

 L’AMAV de Saint-Martin compte parmi ses rangs onze membres dont nous saluons l’implication. Mais c’est insuffisant et nous lançons un appel à celles et ceux qui se reconnaissent dans notre mode de fonctionnement et qui souhaitent mettre un peu de leurs compétences au service des personnes en difficulté et faire baisser, par des actions simples, le sentiment d’insécurité. A cette fin, nous mettons à leur disposition notre site Internet www.amav-saintmartin.org afin qu’elles puissent y puiser toutes les informations utiles à leur future adhésion.

 Rappel:

 Nous constatons également au travers de nos présentations que les numéros de téléphone nationaux ne sont pas ou peu connus du grand public. C’est donc l’occasion d’en faire ici le rappel :

 08 victime : 0033 (0)1 41 83 42 08 depuis l’outre-mer

 Violences conjugales : 39 19

 Enfants maltraités : 119

 Enfants disparus : 116 000

 Maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées : 39 77

 et notre site internet, source d’informations à destination des victimes : www.amav-saintmartin.org

 Mot du Président

 « Je souhaite remercier tous les membres de l’association qui me font confiance et qui nous accompagnent dans cette aventure, Dauphin Télécom notre premier partenaire privé, les autorités locales et tous les médias qui se font gracieusement l’écho de notre action auprès du grand public.

 L’outil que nous mettons à votre disposition sera ce que la population des îles du Nord en fera. Il vous appartient alors n’hésitez pas à vous en servir. Aussi, comptez sur nous pour rester au premier plan des mesures visant à réduire la délinquance et pour améliorer le « vivre ensemble », par notre détermination et le travail d’une équipe soudée.»

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre février 28, 2012 04:00

Les dernières infos

Suite...