Le dollar poursuit sa chute, l’euro s’approche de 1,40 dollar

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 6, 2010 18:36

Le dollar poursuit sa chute, l’euro s’approche de 1,40 dollar

Le dollar a poursuivi sa chute mercredi, tombant au plus bas depuis février face à l’euro, depuis 15 ans face au yen, et depuis sa création face au franc suisse, alors qu’un indicateur décevant a renforcé les attentes de nouvelles mesures de soutien aux Etats-Unis.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), l’euro valait 1,3928 dollar contre 1,3834 dollar mardi soir, après avoir atteint 1,3948 dollar, son niveau le plus élevé depuis le 3 février.

Le dollar baissait face au yen, à 82,92 yens, contre 83,21 yens la veille. Il est descendu jusqu’à 82,77 yens, un niveau sans précédent depuis mai 1995.

De son côté, l’euro progressait face à la monnaie nippone à 115,51 yens contre 115,11 yens mardi soir.

Le dollar est par ailleurs tombé à 0,9599 franc suisse, du jamais vu.

“C’est toujours la même histoire”, a soupiré David Solin, de Foreign Exchange Analytics. “L’évocation de nouvelles mesures d’assouplissement quantitatif il y a une quinzaine de jours a eu un fort impact sur le marché, et depuis il ne s’est rien passé de nouveau”.

La banque centrale américaine (Fed) s’est dite prête en septembre à adopter de nouvelles mesures d’assouplissement pour soutenir la reprise. Ces mesures revenant à créer de la monnaie pour acheter des titres sur les marchés du crédit (et donc diluer la valeur des billets verts en circulation), la perspective de les voir annoncées en novembre ou décembre a fait chuter le dollar.

Ces interventions “approchent, personne ne veut agir en héros et vendre des euros et acheter des dollars”, a noté M. Solin. Selon lui, “il n’y a pas eu énormément d’achats d’euros ces dernières semaines, mais simplement personne pour vendre”.

L’indicateur du jour aux Etats-Unis n’a pas fait changer le marché d’avis. Le cabinet ADP a fait état de 39.000 suppressions nettes de postes en septembre dans le secteur privé, alors que les analystes tablaient sur un chiffre positif.

Ce rapport “alimente les prévisions de statistiques (officielles, ndlr) de l’emploi faibles vendredi, et ne vont pas empêcher le marché de penser que la Fed va adopter de nouvelles mesures d’assouplissement”, a commenté Vasilli Serebriakov, de la banque Wells Fargo.

L’euro avait accusé un brusque accès de faiblesse en début de journée, dégringolant jusqu’à 1,3799 dollars après un abaissement de la note de l’Irlande par l’agence de notation financière Fitch, en raison du coût jugé “exceptionnel” du sauvetage des banques du pays par l’Etat.

Pour Win Thin, de Brown Brothers Harriman, cette annonce n’était pas une surprise et devrait être suivie de nouveaux abaissements.

Mais “tant que la crise de la dette se limite à la Grèce, l’Irlande et le Portugal”, sans toucher l’Espagne, l’Italie ou la France, le Fonds européen de stabilité financière, créé pour aider les Etats de la zone euro en difficulté, et les tests de résistance appliqués aux banques “peuvent être considérés comme des succès”, a-t-il estimé. “C’est la raison pour laquelle l’euro a pu continuer à monter même si l’Irlande et le Portugal étaient mis en difficulté”.

Vers 21H00 GMT, la devise helvétique reculait face à l’euro à 1,3395 franc suisse pour un euro, et grimpait face au billet vert à 0,9614 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique baissait face à l’euro à 87,64 pence pour un euro, après avoir touché 87,74 pence, son plus bas niveau depuis mai. Elle était stable face au billet vert, à 1,5887 dollar.

La monnaie chinoise a terminé à 6,6805 yuans pour un dollar contre 6,6905 yuans mardi.

Cours de mercredi Cours de mardi

————————————

21H00 GMT 21H00 GMT EUR/USD 1,3928 1,3834 EUR/JPY 115,51 115,11 EUR/CHF 1,3395 1,3376 EUR/GBP 0,8764 0,8707 USD/JPY 82,92 83,21 USD/CHF 0,9614 0,9664 GBP/USD 1,5887 1,5884

Source AFP

Commenter avec votre compte Facebook
F. LETUVEE
Par F. LETUVEE octobre 6, 2010 18:36