Réseau Free Mobile : Eric Besson s’en mêle, l’Arcep va vérifier

F.L
Par F.L 27 Jan 2012 14:43

Réseau Free Mobile : Eric Besson s’en mêle, l’Arcep va vérifier

Les forfaits Free Mobile ont été lancés le 10 janvier 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le ministre de tutelle du secteur des télécoms, Eric Besson, a envoyé un courrier le 25 janvier demandant à l’Arcep de vérifier le respect par Free Mobile de ses obligations. « Dans un souci de transparence et de sérénité », le régulateur répond qu’il va procéder à de nouvelles vérifications, tout en indiquant qu’à ce jour aucun opérateur ne s’est manifesté auprès de ses services et que nul élément concret n’a été fourni.

Réseau partiellement allumé, sous-dimensionné… Des voix, notamment chez Orange (mais non-officiellement), pointaient du doigt le réseau mobile du 4e opérateur de téléphonie mobile.

Auditionné par la commission des affaires économiques de l’Assemblée, Xavier Niel dénonce des manipulations. « On fait tout pour nous discréditer, on invente des trucs, on diffuse des photos, tout ça pour cacher une rente de situation » s’emportait-il mercredi.

De nouvelles vérifications, avec des résultats rendus publics

Le 25 janvier, jour même de cette audition, le ministre de l’industrie et du numérique, Eric Besson, a envoyé un courrier à l’Arcep, rapporte Le Figaro. Eric Besson demande au régulateur de contrôler que Free Mobile respecte bien ses obligations de couverture et de disponibilité.

Le ministre entretient-il des doutes sur les précédents contrôles effectués par l’Arcep et sur les déclarations de Free et de son fondateur ? Dans un communiqué publié aujourd’hui 27 janvier, le régulateur des télécoms rappelle que lors de sa précédente vérification (« strictement identique à celle utilisée, dans les mêmes circonstances, pour les autres opérateurs ») « Free Mobile respectait à cette date le niveau de déploiement 3G qu’elle devait atteindre. »

C’était avant le lancement commercial. Et ensuite ? Si les opérateurs ont pu critiquer dans la presse leur concurrent et attiser les doutes sur la performance de son réseau, aucun n’a cependant saisi l’Arcep à ce sujet.

« A ce jour […] aucun opérateur n’a saisi l’ARCEP et aucun élément concret n’a été porté à la connaissance de l’Autorité à l’appui des faits allégués par les médias et repris par le courrier des syndicats » insiste l’Arcep.

SFR, Orange et Bouygues n’ont pas été exemplaires

Les opérateurs installés sont-ils mauvais joueurs ? Le régulateur profite en tout cas de son communiqué pour épingler Orange, SFR et Bouygues Telecom, loin d’avoir été exemplaires quant au respect des obligations de couverture.

« L’obligation de couverture, dans les deux ans suivant la délivrance des autorisations, qui était prévue par les licences 3G attribuées en 2001 et 2002 respectivement à Orange France, SFR et Bouygues Telecom, n’a pas été respectée et que, si l’ARCEP a alors toléré cet état de fait, c’était en raison des difficultés techniques et économiques invoquées par les opérateurs. »

« Dans un souci de transparence et de sérénité », le gendarme des télécoms précise néanmoins qu’il a demandé à Free Mobile « d’actualiser les informations relatives à l’état de son réseau » et qu’il « engagera une vérification sur le terrain ». Les résultats de ces contrôles seront rendus publics.

Source http://www.businessmobile.fr

F.L
Par F.L 27 Jan 2012 14:43
Abonnement WPServeur




Euro0.939
14 Avr · CurrencyRate · USD
CurrencyRate.Today
Check: 15 Apr 2024 02:05 UTC
Latest change: 15 Apr 2024 02:00 UTC
API: CurrencyRate
Disclaimers. This plugin or website cannot guarantee the accuracy of the exchange rates displayed. You should confirm current rates before making any transactions that could be affected by changes in the exchange rates.
You can install this WP plugin on your website from the WordPress official website: Exchange Rates🚀