Orages au festival de Pukkelpop : des images de fin du monde

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE août 19, 2011 07:25

Orages au festival de Pukkelpop : des images de fin du monde

Un violent orage a balayé jeudi le festival de Pukkelpop, dans le nord de la Belgique, détruisant sur son passage plusieurs installations. Au moins cinq personnes ont trouvé la mort.

L’un des plus importants festivals de rock de Belgique a été endeuillé ce jeudi par un bref et violent orage qui a causé la mort de cinq personnes et fait 140 blessés selon un dernier bilan. Des témoins, cités dans les médias belges, ont décrit « des scènes de fin du monde ».

La fête qui rassemblait des dizaines de milliers de jeunes a tourné à la tragédie au Pukkelpop, l’un des plus importants festivals de rock de Belgique, après le passage d’un bref mais violent orage qui a fait au moins cinq morts et laissait vendredi un paysage de désolation.

10 blessés graves

Cinq personnes, toutes de nationalité belge, sont décédées. Dix autres ont été grièvement blessées et trois se trouvaient vendredi matin dans un état critique, ont annoncé les services de police. 140 personnes ont dû recevoir des soins.

« J’étais sous un chapiteau quand il a commencé à s’effondrer. Nous avons couru pour sauver nos vies », raconte Matthias, un jeune punk de 17 ans, encore sous le choc. « Les grêlons avaient la taille d’une balle de golf. J’ai vu une fille en prendre un sur la tête et s’écrouler, assommée. Des médecins sont arrivés avec une civière. Lorsque j’ai vu qu’ils lui recouvrait la tête avec une couverture, j’ai deviné qu’elle était morte. Les gens étaient pris de panique ».

Le ciel a brusquement viré au noir

Le site du festival ressemblait vendredi à un champ de bataille: arbres arrachés, structures métalliques tordues, d’immenses flaques d’eau où pataugent des jeunes désemparés.

Le ciel est passé du bleu au jaune puis a viré brusquement au noir. Vers 18h20, une pluie violente, accompagnée d’une grosse grêle et de rafales de vent, s’est abattue sur l’enceinte du festival musical. Nombre de festivaliers ont cherché refuge dans les tentes de concerts et du camping, mais plusieurs d’entre elles ont été ravagées par le vent.

60 000 à 65 000 personnes étaient présentes au festival au moment où l’orage s’est abattu.

Des arbres déracinés

Un chapiteau sous lequel de nombreux festivaliers étaient rassemblés, s’est déchiré et écroulé. Deux autres chapiteaux ont été emportés par les rafales. Le toit d’une scène s’est envolé, plusieurs installations métalliques placées à l’entrée et des écrans géants sont tombés, tandis que des arbres ont été déracinés.

Dans un premier temps, les organisateurs de Pukkelpop avaient espéré pouvoir remettre le site en ordre pour reprendre le festival dès 11h vendredi, mais à mesure que l’ampleur du drame devenait plus évidente, les organisateurs ont finalement décidé d’annuler les deux jours restants de l’événement.

Déjà endeuillé l’an passé

En 2010, alors que le festival célébrait sa 25e édition, deux tragédies avaient déjà endeuillé le Pukkelpop : un ingénieur du son était mort d’une crise cardiaque après avoir assuré le son du groupe Black Rebel Motorcycle Club. Le lendemain, c’est le chanteur du groupe «Où est le swimming pool», Charles Haddon, qui s’était suicidé en sautant du haut d’un pylône après la performance de son groupe.

Au programme du Pukkelpop cette année figuraient notamment le rappeur Eminem et les groupes américains Foo Fighters et Offspring.

Source Ouest-France

Commenter avec votre compte Facebook

PUB

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE août 19, 2011 07:25

Les dernières infos

Suite...