RUSSIE: Naufrage, plus de 100 disparus

Rédaction
Par Rédaction 11 Juil 2011 05:10

RUSSIE: Naufrage, plus de 100 disparus

Un bateau de croisière avec 173 personnes à bord a coulé dimanche sur la Volga, dans la république russe du Tatarstan, faisant au moins un mort et 111 disparus, selon le ministère russe des Situations d’urgence. Le bilan provisoire est de 76 rescapés, deux morts et une centaine de disparus ; mais il y a peu d’espoirs de trouver encore des survivants. Au niveau du lieu du drame, la Volga est large de 20 km.

Le navire Arabella a repêché sur le lieu de l’accident 8 personnes, deux ont été hospitalisées, une personne est morte”, a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère pour la région de la Volga, Oleg Zougeïev. Le sort des 111 disparus est toujours inconnu. Le porte-parole a indiqué que selon les informations disponibles, 173 personnes se trouvaient à bord du bateau de croisière Boulgaria, dont 140 passagers et 33 membres de l’équipage. Il a cependant précisé que ces données étaient susceptibles d’évoluer.

Un précédent bilan faisait état de deux morts.

Le Boulgaria a coulé sur un bassin de la Volga au large du village de Sioukeïevo, à environ 80 km au sud de Kazan, la capitale du Tatarstan, à 800 km à l’est de Moscou. L’Arabella, présent sur les lieux au moment du drame, a pu repêcher une partie des passagers. Selon un communiqué du ministère tatare des Situations d’urgence, l’accident a eu lieu à environ trois kilomètres de la rive. Le navire repose désormais par vingt mètres de fond.

Je crains qu’il y n’ait beaucoup de morts“, a indiqué un homme à Interfax. Ce survivant a dit avoir vu son épouse et son petit-fils se noyer. Le navire “a chaviré et s’est retourné en trois minutes, avant de couler. Il y avait une forte pluie et un orage. Il y a beaucoup de morts“, a-t-il ajouté. Un homme a raconté à la chaîne de télévision Rossia-24 avoir parlé au téléphone à son gendre, qui était à bord du Boulgaria et a pu être secouru. Ce dernier a dit ne pas avoir pu sauver son épouse. “Il m’a dit qu’il avait tendu la main à sa femme, mais qu’elle n’avait pas pu l’attraper, il n’a pas pu la sortir de l’eau“, a raconté cet homme. Plusieurs témoins ont raconté qu’un grand nombre d’enfants étaient à bord du bateau.

Depuis lors, les plongeurs fouillent le fond de la Volga. Le ministre des Situations d’urgence, Sergueï Choïgou, a ordonné dès dimanche soir aux secouristes “de se préparer au travail de nuit” et de “fouiller les 13 îles” environnantes que des survivants auraient pu atteindre. Un porte-parole du ministère a fait le point sur les recherches : “Des éclairages ont été amenés sur le site du naufrage, 47 plongeurs fouillent le bateau. Il ressort des recherches que les chances de retrouver des survivants sont infimes“. Seul résultat pour l’instant : les plongeurs ont remonté à la surface le corps d’une femme. “Selon les dernières informations disponibles, 148 passagers et 31 membres de l’équipage étaient à bord du navire (…) 76 passagers ont été sauvés, trois ont été hospitalisés et deux femmes sont mortes“, a indiqué le Comité d’enquête de Russie dans un communiqué.

Le Boulgaria avait été construit en 1955 en Tchécoslovaquie. Ce navire à deux ponts et d’environ 80 mètres de long faisait des croisières sur la Volga, une destination de vacances très populaire en Russie. Une enquête pour “violation des règles de sécurité en matière de transport” a été ouverte, et le Kremlin a annoncé dans un communiqué que le président Dmitri Medvedev avait ordonné la création “d’une commission d’enquête pour (…) identifier les coupables de cette tragédie“.

Les accidents de bateau sont fréquents sur les cours d’eau et les mers de Russie, généralement en raison de mauvaises conditions atmosphériques ou de collisions avec d’autres navires. En septembre 2010, sept personnes ont perdu la vie à la suite du naufrage d’un bateau dans un lac situé à 80 kmde Norilsk, dans le Grand Nord russe. Le cas le plus connu remonte cependant au 31 août 1986, lorsque le navire de croisière soviétique Admiral Nakhimov avait coulé en mer Noire au large du port de Novorossiïsk, faisant au moins 423 morts parmi les 1259 personnes à bord. Le bâtiment avait heurté un vraquier.

Rédaction
Par Rédaction 11 Juil 2011 05:10