USA : DSK met la justice à l’épreuve de l’argent

F.L
Par F.L 2 Juin 2011 10:11

USA : DSK met la justice à l’épreuve de l’argent

Benjamin Brafman et William Taylor, les avocats de DSK. @AFP

Dominique Strauss-Kahn ne lésine pas pour s’acheter une défense en or. Jusqu’à quel point la justice pourra-t-elle rester aveugle à cette débauche de moyens ? s’interroge The Independent.

Il a payé cher sa liberté conditionnelle pour s’installer dans une luxueuse maison de Manhattan, d’où il doit être en train d’attendre avec impatience son procès pour agression sexuelle. Mais aujourd’hui Dominique Strauss-Kahn (DSK), l’ancien patron du FMI, est en train d’investir dans quelque chose de plus essentiel : l’équipe de défense de choc qui, il l’espère, lui évitera la prison pour de bon. DSK n’a pas lésiné sur les dépenses pour s’assurer non seulement les services d’avocats pleins de suffisance comme Benjamin Brafman, qui avait défendu P. Diddy et Michael Jackson, mais aussi de personnages qui d’habitude opèrent en coulisse. La liste pourrait inclure d’anciens agents de la CIA ainsi qu’un diplomate américain à la retraite, une société de sécurité et d’investigation d’où rien ne filtre et, à Paris, quelques-uns de ses conseillers en communication au carnet d’adresses bien rempli.

Le prévenu semble décidé à rejeter les charges d’agression sexuelle, de tentative de viol, de séquestration et de contact sexuel forcé retenues contre lui, après son altercation avec une femme de chambre d’un hôtel de Manhattan, le 14 mai. [Il devrait confirmer cette stratégie le 6 juin prochain, lors d’une nouvelle comparution devant la justice new-yorkaise.] Mais d’ici le procès qui doit se tenir dans plusieurs mois, peut-être souhaite-t-il mettre à l’épreuve l’hypothèse qui veut que la justice soit indifférente à l’argent et à la position sociale. Lors de la notification de sa mise en examen, ses avocats ont dit à un juge qu’il pesait “environ 2 millions de dollars” [1,4 million d’euros] mais que son épouse Anne Sinclair, petite-fille du collectionneur d’art Paul Rosenberg, avait “une fortune beaucoup plus importante”. C’est elle qui s’est précipitée à New York lorsque son mari a été arrêté, qui a trouvé la maison (pour un loyer mensuel de 50 000 dollars [35 000 euros]) et qui a mené les opérations d’embauche pour que les préparatifs du procès puissent commencer.

Cela ne veut pas dire que la brochette de procureurs présents au procès ne seront pas eux-mêmes des gens de talent. Cette affaire étant appelée à faire la une des médias, Cyrus Vance, le nouveau procureur du district de Manhattan, fera tout ce qui est en son pouvoir pour que l’inculpé soit condamné. Jusqu’ici, le principal représentant de son bureau a été John McConnel, mais M. Vance a récemment désigné trois de ses meilleurs éléments pour l’épauler. Joan Illuzzi-Orbon fera ainsi partie de l’équipe. Parmi les affaires retentissantes où elle est intervenue figure celle du rappeur Lil Wayne, contraint en 2009 à plaider coupable pour détention d’arme. Un autre renfort sera fourni en la personne d’Ann Prunty, qui s’est illustrée dans l’affaire Nicholas Brooks, fils du défunt chanteur Joseph Brooks, accusé du meurtre [en décembre 2010] d’une styliste à l’hôtel Soho House de Manhattan.

Mais DSK n’a pas seulement besoin d’une aide juridique. Il lui faut aussi manipuler les médias des deux côtés de l’Atlantique. Et mener à bien les recherches sur la partie adverse. Ce qui implique de fournir à l’équipe qui le défend toutes les informations qui permettraient d’entamer la crédibilité de la femme de chambre du Sofitel. Selon l’agence Reuters, un cabinet de conseil de Washington, TD International, qui avait joué un rôle clé dans la nomination de DSK au FMI il y a quatre ans, aurait été sollicité pour manœuvrer les médias et définir une stratégie. Un profil posté sur LinkedIn précise que ce cabinet fournit des services “d’intelligence commerciale, de conseil en médiation, de sécurité et d’investigation”. Parmi les dirigeants de TD International figure William Green, un ancien diplomate américain qui, selon son site Internet, “a participé à la gestion du renseignement anglo-américain et américano-canadien”. Il est assisté par une équipe de 18 personnes, qui inclurait, dit-on, d’anciens agents de la CIA.

DSK a également fait appel à Guidepost Solutions, une société de sécurité et d’investigation dont le siège est à New York. Son vice-président est Joseph Rosetti, un ancien responsable du cabinet de gestion du risque Kroll Associates. Guidepost Solutions pourrait prendre la direction des recherches d’informations sur la victime présumée et peut-être même envoyer une équipe en Afrique de l’Ouest d’où celle-ci avait émigré il y a sept ans, même si certaines sources ont cherché à minimiser l’importance de cette option. Moins formels sont les rôles que pourraient jouer quatre amis de DSK, qui travaillent ou ont travaillé pour l’agence de communication parisienne Euro-RSCG. Connus dans la presse française comme ses “quatre mousquetaires”, ils comprennent notamment Anne Hommel, qui a participé à la rédaction du premier communiqué de soutien d’Anne Sinclair à son mari. Elle aurait également accompagné l’épouse de DSK à New York après l’arrestation de celui-ci.

Source Courrierinternational.com – David Usborne

F.L
Par F.L 2 Juin 2011 10:11
Abonnement WPServeur




Euro0.9191
20 Mai · CurrencyRate · USD
CurrencyRate.Today
Check: 20 May 2024 06:05 UTC
Latest change: 20 May 2024 06:00 UTC
API: CurrencyRate
Disclaimers. This plugin or website cannot guarantee the accuracy of the exchange rates displayed. You should confirm current rates before making any transactions that could be affected by changes in the exchange rates.
You can install this WP plugin on your website from the WordPress official website: Exchange Rates🚀