DSK : New York veut le faire payer

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 27 Mai 2011 16:43

DSK : New York veut le faire payer

Le maire du borough (subdivision de la ville) de Manhattan entend réclamer à Dominique Strauss-Kahn le remboursement des frais dépensés par la municipalité en marge de l’arrestation de l’ancien directeur du FMI.

Dominique Strauss-Kahn ne fait pas le bonheur des New-yorkais AP

Sors ton chéquier et paye. C’est quasiment mot pour mot ce qu’a déclaré Scott Stringer, le maire du borough de Manhattan, à l’adresse de Dominique Strauss-Kahn. Dans l’esprit du politicien, si l’ancien directeur du FMI peut s’offrir la location d’une maison en plein TriBeCa à 50.000 $ par mois (environ 35.000 €), payer une caution d’un million de dollars en liquide et une garantie de cinq millions de dollars, il doit également pouvoir régler les différents frais engendrés après son arrestation par la police new-yorkaise à bord de l’avion le ramenant en France.

« A une époque où la ville (de New York) fait des coupes dans l’essentiel de ses services et où les licenciements sont imminents, nous devons savoir quels sont les services financés par le contribuable pour surveiller chaque mouvement de cet homme », a déclaré Scott Stringer jeudi lors d’une conférence de presse.
Et le maire du borough de Manhattan de réclamer directement à DSK le remboursement des frais dépensés par la municipalité en marge de arrestation de l’ancien directeur du FMI. « J’invite monsieur Strauss-Kahn à sortir son chéquier et à nous rembourser le prix du maintien de l’ordre, des embouteillages et de tous les services annexes pendant qu’il vit dans le luxe d’une résidence surveillée. »

Comme le souligne le New York Post, Scott Stringer a également rappelé qu’en septembre prochain auraient lieu les commémorations du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre. Or, le quartier de TriBeCa (pour Triangle  Beyond Canal street) est situé à seulement quelques pâtés de maison de Ground Zero. Rien ne dit qu’il vivra encore là dans trois mois mais la présence de Dominique Strauss-Kahn à proximité de l’ancien emplacement du World Trade Center pourrait engendrer de nouvelles complications lors des commémorations, complications dont la ville de New York se serait évidemment bien passée.

Par S. C. – Francesoir

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 27 Mai 2011 16:43