Greenpeace célèbre : l’Entente historique sur la forêt boréale voit le jour !

Rédaction
Par Rédaction mai 24, 2011 13:37

Greenpeace célèbre : l’Entente historique sur la forêt boréale voit le jour !

Qui aurait prédit un tel scénario, trois ans plus tôt, alors que la campagne de dénonciation de la destruction de la forêt boréale au Québec battait son plein; Greenpeace est assise à la même table que plusieurs géants de l’industrie forestière!!!

C’est pourtant l’événement qui se produit aujourd’hui : Greenpeace ainsi que huit autres groupes environnementaux et l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) ont dévoilé aujourd’hui la signature d’un accord historique : l’Entente sur la forêt boréale. Cet accord permettra l’aménagement d’un vaste réseau d’aires protégées, le rétablissement du caribou forestier et l’instauration de pratiques forestières durables.

Préserver la forêt boréale, étape par étape

Les gains écologiques de l’Entente sur la forêt boréale sont spectaculaires. En fait, l’Entente sur la forêt boréale est littéralement une feuille de route qui prévoit la conservation de zones parmi les 72 millions d’hectares de la forêt boréale commerciale. Au Québec, cela représente près de 16 millions d’hectares de forêt boréale commerciale. Cette entente est un modèle à travers le monde. Afin de pouvoir mettre en œuvre le scénario, Greenpeace et d’autres organismes mettent leur campagne de confrontation et de boycottage en veilleuse. Nous avons trois ans pour réaliser ce plan.

À la rescousse du caribou !

L’Entente sur la forêt boréale est aussi une très bonne nouvelle pour le caribou forestier. À court terme, l’Entente donne lieu à un moratoire sur l’exploitation, incluant les coupes forestières et la construction de route. Ce moratoire est mis en place sur 28 millions d’hectares de forêt, soit la majorité de l’habitat du caribou forestier. Le caribou forestier a besoin de larges étendues de forêts intactes pour vivre. L’un des objectifs de l’accord est de respecter son habitat pour permettre son rétablissement. Au Québec, cela représente 8 millions d’hectares de forêt commerciale mis en réserve dans le but de créer un environnement favorable à la conservation.

« Il [L’Entente sur la forêt boréale] s’agit de notre meilleure chance de sauver le caribou forestier, de protéger de façon permanente de vastes étendues de forêt boréale et de mettre en place des pratiques forestières durables. Beaucoup de travail reste à faire pour que cette entente soit une réussite, et nous sommes déterminés à y parvenir. »

— Mélissa Filion, Campagne Forêt, Greenpeace

Une foresterie durable est en marche

Mais les gains envisagés par l’Entente ne sont pas qu’écologiques, ils sont aussi économiques. Le pari? Viser la santé économique de la filière forestière déjà très mal en point. Comment? En misant sur des pratiques durables. À long terme, on souhaite renforcer le secteur forestier et créer des emplois durables. Comme le dit Avrim Lazar, président et chef de la direction de l’APFC : « Le vieux paradigme dans lequel évoluaient les sociétés membres de l’APFC et les ONGE a été complètement réinventé. Ils ont défini ensemble une manière plus ingénieuse et plus productive de gérer les défis économiques et environnementaux associés à la forêt boréale, ce qui rassurera les acheteurs internationaux quant au caractère durable de nos produits. Il est très satisfaisant de constater que les efforts que nous avons déployés pendant près de dix ans pour rendre nos opérations plus écologiques culminent dans ce processus d’établissement de normes forestières qui feront l’envie du monde entier. »

Membres de Greenpeace: merci!

L’Entente sur la forêt boréale est le résultat de sept ans de campagne, de pressions et de coups d’éclat pour alerter la population sur les mauvaises pratiques de l’industrie forestière. Greenpeace souhaite remercier ses membres qui, pendant près d’une décennie, ont permis à l’organisation de poursuivre la lutte… et de célébrer aujourd’hui !

Ce n’est pas fini…

Rappelons-nous : l’Entente est une feuille de route, un plan. Il nous faut maintenant l’appliquer. Greenpeace est déterminée à y parvenir et sera aux premières loges pour s’assurer que les entreprises participantes respectent leurs engagements. Suivez-nous et restez à l’affût en visitant régulièrement notre site Internet pour les dernières nouvelles. En attendant, pour tout savoir sur l’Entente, visitez la section Ressources de la campagne Forêt.

L’union fait la force

Greenpeace n’était pas seule. De nombreux groupes environnementaux au Québec et partout au pays ont mis la main à la pâte pour faire de cette Entente une réalité. Les voici :

la Campagne internationale de conservation de la forêt boréale du Pew Environment Group, Canopée (auparavant ÉcoInitiatives), la Fondation David Suzuki, la Fondation Ivey, ForestEthics, l’Initiative boréale canadienne, The Nature Conservancy, la Société pour la nature et les parcs et la Hewlett Foundation.

Les entreprises signataires de l’Entente sont :

Abitibi Bowater, Alberta Pacific Forest Industries, AV Group, Canfor, Cariboo Pulp & Paper Company, Cascades Inc., DMI, F.F. Soucy, Inc., Howe Sound Pulp and Paper, Kruger Inc., LP Canada, Mercer International, Mill & Timber Products Ltd, NewPage Port Hawkesbury Ltd, Paper Masson Ltee, SFK Pâte, Tembec Inc., Tolko Industries, West Fraser Timber Co. Ltd et Weyerhauser Company Limited. Ces entreprises sont toutes représentées par l’APFC.

[ad#ad-2]

 

Commenter avec votre compte Facebook
Rédaction
Par Rédaction mai 24, 2011 13:37