Communiqué préfecture de Saint-Martin : Pollution de l’air en particules fines PM10 niveau orange

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin 8 Oct 2021 15:52

Communiqué préfecture de Saint-Martin : Pollution de l’air en particules fines PM10 niveau orange

 POLLUTION DE L’AIR EN PARTICULES FINES PM10  Niveau orange pour les 08 et 09/10/2021 

 Ces vendredi 8 et samedi 9 octobre 2021, la concentration en particules fines PM10 dans l’air devrait dépasser les 50 μg/m3 en moyenne sur 24h, valeur correspondant au seuil d’information et de recommandation. Face à ces prévisions, la procédure d’information et de recommandation est déclenchée conformément à l’arrêté préfectoral relatif à la gestion des épisodes de pollution dans l’air ambiant pour aujourd’hui et prévue pour demain. 

VALEUR ATTEINTE : 71 μg.m-3 à la station de Marigot en moyenne entre 0h00 et 8hOO 

ZONES CONCERNÉES : Saint-Martin 

NATURE DU POLLUANT ET SOURCES : 

La procédure concerne les particules fines de moins de 10 micromètres de diamètre (PM10). Cette pollution est principalement liée au passage des brumes de sables sur l’archipel guadeloupéen, mais également à l’activité humaine (combustion d’énergie fossile, moyens de transport, activités industrielles…). 

SEUIL ATTEINT : 

Le seuil d’information et de recommandation correspond à un niveau du polluant dans l’atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de groupes particulièrement sensibles au sein de la population et qui rend nécessaire l’émissions d’informations immédiates et adéquates à destination de ces groupes et de recommandations pour réduire certaines émissions. 

PRÉVISIONS : 

Le risque de dépassement est fort pour les prochaines 24 heures. 

 

Télécharger (PDF, 355KB)

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin 8 Oct 2021 15:52
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*