Visite de la Ministre des Outre-mer : Allocution du Président de la Collectivité de Saint-Martin

Collectivité d'outremer de Saint Barthélemy
Par Collectivité d'outremer de Saint Barthélemy juin 22, 2020 22:00

Visite de la Ministre des Outre-mer : Allocution du Président de la Collectivité de Saint-Martin

Allocution du Président de la Collectivité de Saint-Martin

Signature du Contrat de convergence

Visite de la Ministre des Outre-mer – Lundi 22 juin 2020

 

Madame la Ministre,

Monsieur le Sénateur,

Madame la Députée,

Madame la Préfète déléguée de Saint-Barthélémy et Saint-Martin,

Monsieur le Secrétaire général,

Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents,

Mesdames et messieurs les conseillers

Chers membres de la Presse,

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier pour votre présence à Saint-Martin aujourd’hui.

Je sais que votre planning est chargé pour ce déplacement outre-mer qui vous emmènera ensuite auprès de nos amis guyanais dans une situation sanitaire préoccupante. Vous avez, malgré tout, tenu à faire un détour par notre île où vous êtes toujours la bienvenue.

Première étape de votre déplacement à Saint-Martin : la signature du Contrat de convergence et de transformation 2019-2022.

Vous le savez, je tenais tout particulièrement à ce que nous puissions signer ensemble cet engagement réciproque Etat/COM en votre présence.

D’abord parce que vous avez tissé des liens forts avec cette île et ses habitants en étant à nos côtés seulement quelques jours après le passage du cyclone Irma en septembre 2017, alors que tout n’était que chao.

Ensuite, parce que le Contrat de convergence et de Transformation concrétise l’accompagnement de l’Etat, que vous représentez, pour l‘effort de reconstruction et de développement de Saint-Martin.

C’est bien un accompagnement à long terme car nous nous apprêtons à signer une première étape du Plan de convergence et de transformation prévu sur 10 ans par la loi sur l’Egalité réelle Outre-mer de 2017.

Reconstruction et développement ce sont là les deux priorités qui ont guidé l’élaboration de ce plan de co-financement.

Ainsi le Contrat de convergence recense une quarantaine de projets pour la période 2019-2022, portés par la Collectivité, son Etablissement des Eaux et de l’Assainissement ou le Conservatoire du Littoral.

Pour financer ces projets,  les crédits du BOP 123, objet de la signature du contrat, s’élèvent plus précisément à 47,2 millions d’euros.

A cela s’ajoutent les crédits des autres ministères, les fonds européens et la participation de la Collectivité de Saint-Martin pour 31,5 millions d’euros.

Parmi eux, je le disais, des chantiers de reconstruction, notamment dans le secteur du sport, comme le stade Thelbert CARTI où vous vous rendrez dans quelques minutes, et en faveur de nos bâtiments scolaires avec la réhabilitation du collège de Quartier d’Orléans.

La reconstruction induit une meilleure prise en compte du risque climatique.

C’est pourquoi, le Contrat de convergence prévoit la construction d’abris cycloniques et la réalisation d’aménagements pour la gestion des eaux pluviales à Concordia et Grand Case.

Le développement socio-économique et l’amélioration de nos infrastructures n’ont pas été oubliés dans ce contrat de convergence puisque le partenariat financier entre l’Etat et la Collectivité permettra notamment de réaménager nos espaces publics à Marigot et Grand Case, hauts lieux touristiques, et d’améliorer notre réseau routier qui en a tant besoin.

Dans quelques jours, le 30 juin prochain, nous proposerons au Conseil territorial la création de la société « TINTAMARRE » en partenariat avec la Caisse des Dépôts et les opérateurs.

Il s’agit là de la déclinaison de notre Schéma directeur territorial d’aménagement numérique adopté le 6 mars dernier. C’est un projet novateur en faveur de l’aménagement numérique du territoire, rendu possible grâce à la collaboration de l’Etat.

Enfin, grâce au concours financier national nous pouvons impulser une dynamique environnementale, trop peu présente dans nos politiques publiques locales, en portant une attention particulière à la gestion des déchets.

Je tiens à remercier tout particulièrement Monsieur le Secrétaire général de la Préfecture de Saint-Barthélemy et Saint-Martin pour sa collaboration avec nos services qui nous a permis d’aboutir à une ambition partagée.

L’enjeux pour la Collectivité de Saint-Martin est à présent d’être en capacité de mettre en œuvre ces projets.

Une nouvelle équipe de la direction générale, pilotée par notre Directrice générale des services, Christiane AYACHE, est à pied d’œuvre pour nous faire gagner en efficacité et prioriser nos actions.

Achever la réforme d’une collectivité comme la nôtre prendra du temps mais vous pouvez être assurée, Madame la Ministre, que tout est mis en œuvre pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

Le Plan pluriannuel des investissements de la Collectivité, dans lequel s’inscrivent les crédits au titre du Contrat de convergence, constitue notre feuille de route pour les années à venir.

Une première impulsion a été donnée en 2019 grâce à une dotation exceptionnelle de l’Etat de 16,1 millions d’euros pour le financement de l’investissement à travers la signature en fin d’année d’un avenant au protocole entre l’Etat et la Collectivité de Saint-Martin.

Les effets de la crise sanitaire nous amèneront certainement à rediscuter des priorités d’investissement dans le cadre de la préparation de l’avenant pour 2020.

Avec 215 millions d’euros d’opérations programmées d’ici 2023, le PPI se verra alimenté des crédits du prochain PO FEDER 2021-2027 et élargi des perspectives d’investissement de la Collectivité pour les sept années à venir.

Notre administration doit être en capacité de saisir pleinement les opportunités offertes par la prochaine programmation en faveur du développement durable de notre territoire et de la réussite de nos jeunes. Une véritable dynamique est ainsi engagée en interne.

Hélas, l’actuelle crise sanitaire est venue faire obstacle à une relance économique que nous commencions enfin à apercevoir.

En effet, malgré un mois de décembre chaotique dans un contexte de heurts sociaux liés au PPRN, l’activité touristique montrait les signes d’une certaine embellie en ce début d’année.

En témoigne la très nette augmentation de la taxe de séjour en janvier et février 2020, en comparaison avec le début d’année 2019.

Après Irma en septembre 2019 et les tensions sociales autour du PPRN, la crise du covid-19 est un véritable coup de massue portée à l’économie saint-martinoise qui, comme vous le savez, vit à 80% du tourisme.

Notre dépendance au marché nord-américain nous oblige à n’envisager un redémarrage économique qu’en décembre 2020.

Seulement 25% des chambres d’hôtels sont ouvertes à la commercialisation et les réservations pour les prochains mois se font rares.

Les prévisions de pertes d’exploitation pour le secteur de l’hôtellerie s’élèvent à près de 30 millions d’euros d’ici la fin de l’année.

Dans un territoire composé majoritairement de très petites entreprises, la paralysie de l’économie locale nous laisse craindre le pire.

J’en profite pour attirer votre attention sur la gestion du dossier PPRN dans les semaines à venir. La résurgence de mouvements sociaux aurait des répercussions fatales sur notre économie et, in fine, sur l’emploi.

Oui, la Collectivité tente d’accompagner les entreprises locales mais l’impact sur ses recettes s’annonce important.

Nous estimons à ce jour à 12 millions la perte de recettes liée au Covid-19. Ces chiffres seront stabilisés d’ici octobre 2020 et tiendront compte de la prévision de reprise économique.  

Le troisième projet de loi de finances rectificatif prévoit un dispositif de compensation des pertes fiscales pour les Régions outre-mer.

Si les collectivités régies par l’article 74 ne sont pas concernées par le PLFR, vous avez toutefois annoncé dans l’hémicycle, Madame la Ministre, un accompagnement adapté pour nos territoires à statut spécifique.

Si après un avenant au protocole qui nous a permis de bénéficier une nouvelle fois du soutien de l’Etat pour la clôture du budget 2019 nous avons pu présenter un budget pragmatique en 2020 sans concours exceptionnel, grâce à des prévisions de recettes en augmentation et un emprunt auprès de l’AFD, la crise sanitaire vient mettre à mal un équilibre déjà fragile.

Comme toutes les autres Régions, et même bien plus compte tenu de la forte dépendance de nos finances à l’activité économique, la Collectivité ne pourra pas être au rendez-vous de la relance « post-covid-19 » sans bénéficier des mécanismes de compensation au même titre que les autres territoires ultra-marins.

Notre île est ainsi de nouveau fragilisée mais, comme vous, nous aspirons dorénavant à un partenariat Etat/COM regardant vers l’avenir.

Enfin, nous entendons tourner la page de la période « post-Irma » pour avancer ensemble vers des objectifs communs pour le bien des Saint-Martinoises et Saint-Martinois.

Je vous remercie

Commenter avec votre compte Facebook
Collectivité d'outremer de Saint Barthélemy
Par Collectivité d'outremer de Saint Barthélemy juin 22, 2020 22:00
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*