Covid-19 : L’Oms déclare que l’épidémie de coronavirus est désormais une pandémie

Autre
Par Autre mars 11, 2020 14:09

Covid-19 : L’Oms déclare que l’épidémie de coronavirus est désormais une pandémie

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS a déclaré mercredi que l’épidémie du Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes dans le monde depuis fin décembre, était passée au niveau de pandémie en assurant qu’elle pouvait être contrôlée.

l’Organisation mondiale de la santé considère désormais l’épidémie de coronavirus comme une pandémie. “ Nous sommes extrêmement préoccupés tant par le niveau alarmant et par la sévérité de la propagation que par le niveau d’inaction. Nous avons donc décidé de considérer que le Covid-19 peut être qualifié de pandémique “, a déclaré mercredi soir son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse, en soulignant que le nombre de nouveaux cas hors de Chine a été multiplié par 13 et que le nombre de pays touchés a triplé au cours des deux dernières semaines.

Plus de 110.000 personnes ont en effet été contaminées et plus de 4.000 en sont décédées depuis la fin décembre, selon l’organisation. Et “ dans les jours et les semaines à venir, nous nous attendons à voir le nombre de cas, le nombre de décès et le nombre de pays touchés augmenter “, a averti Tedros Adhanom Ghebreyesus, en ajoutant que le monde avait besoin de “ rester calme “, “ d’une action coordonnée “ et “ de développer des stratégies internationales ”  car la pandémie peut “ être contrôlée ” à la condition d’être ” plus agressifs “.

Michael Ryan, directeur exécutif de l’OMS, a rappelé que la première étape de la lutte contre le virus a été de rechercher les ” contacts ” concourant à la transmission du virus, mais que celle-ci était désormais dépassée. La phase qui s’ouvre désormais va consister à accroître les “ distances sociales “ afin de ralentir sa progression.

C’est là la “ seule option “ possible lorsque le virus est partout, a-t-il affirmé, en indiquant que les décisions de fermer les écoles et les frontières relevaient des Etats, en fonction de l’impact attendu de la mesure et de son niveau d’acceptation par leur population. “ Il n’y a pas de raison de décider de mesures que les gens ne pourraient pas supporter “, a-t-il dit.

Commenter avec votre compte Facebook

PUB

Autre
Par Autre mars 11, 2020 14:09
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*

Les dernières infos

Suite...