Revue de presse : médias • Comme un vent de censure…

Igor Rembotte
Par Igor Rembotte février 14, 2020 14:22

Revue de presse : médias • Comme un vent de censure…

Le bruit courait… et comme chaque fois qu’un bruit court, il a le don d’agacer la presse qui forcément ne peut s’empêcher de chercher à le confirmer ou à l’infirmer…

En substance, il nous avait été rapporté que les cadres de la Collectivité avaient reçu une “note de service” les invitant à verrouiller leur communication vis à vis des médias.

Forcément ce type de rumeur méritait que l’on se penche très sérieusement sur sa véracité et… bingo. Oui, il a bien été demandé aux cadres de la Collectivité de maîtriser leur communication aux médias en ces termes : “Suite au questionnements de certains d’entre vous, je vous rappelle que toute sollicitation d’interview vous parvenant directement de la part des médias (Radio, TV, Presse écrite) doit être systématiquement transmise à la Direction de la Communication afin d’obtenir une validation obligatoire du Cabinet ou de la DGS, en fonction des sujets. Je vous confirme effectivement qu’en tant que directeur ou agent territorial, nous ne sommes pas habilités à prendre la parole dans les médias sans l’accord de la hiérarchie. Par ailleurs, vos interviews sur l’aspect technique des projets dans notre journal d’information hebdomadaire “Our News” sont autorisées.”


Il est vrai que les fonctionnaires ont une liberté d’expression qui est finalement assez bordée par la Loi (voir encart ==>).

Pour autant, que la collectivité impose aux fonctionnaires la voie hiérarchique pour pouvoir s’exprimer devant les médias est une mesure assez drastique qui n’est pas sans rappeler la guerre froide et qui témoigne d’une forme de paranoïa sans doute induite par “les contrôles incessants” !

Certes, il y a les médias conventionnels que nous sommes mais un jour peut être faudra-t-il imposer aux fonctionnaires de ne pas s’exprimer devant un quidam muni d’un smart-phone qui pourrait être un journaliste citoyen animant sa page Facebook !

Quoiqu’il en soit, cette mesure n’empêchera certainement pas les médias de rechercher l’information dont ils ont besoin et pourrait même les motiver à fouiller un peu plus, mieux et profondément…

Enfin, le mot transparence vient avec cette nouvelle “ Procédure communication médias ” souhaitée par le Cabinet du Président de prendre une toute autre signification et participera malheureusement à jeter le doute et à nourrir les crispations toutes naturelles entre les médias et ceux qui souhaitent les gouverner…

Igor Rembotte – Saint-Martin’s Week

Commenter avec votre compte Facebook
Igor Rembotte
Par Igor Rembotte février 14, 2020 14:22

Les dernières infos

Suite...