Saint Martin : La saison touristique commence sur les chapeaux de roues !

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE décembre 14, 2019 15:26

Saint Martin : La saison touristique commence sur les chapeaux de roues !

Vous avez pu constater que la saison touristique de la partie française de Saint Martin commençait sur les chapeaux de roues !

Ci et là, les vidéos des feux de joie sur le bord et au milieu des routes ne peuvent passer inaperçues. Cet engouement, dû aux différentes avancées entre la collectivité, la population et les services de l’état, est un vrai succès à quelques jours de Noel. La partie hollandaise a enfin pu confirmer à ses touristes qu’il ne fallait surtout pas venir coté français car en plus du risque d’attraper le chikungunya (en abrégé, le chik), ils pourraient rencontrer quelques ralentissements aux abords des sites touristiques.

Rien qui ne puisse s’arranger d’après le président de la collectivité qui s’acharne comme il peut à en discuter bruyamment avec madame la préfète en public. Il affirme aussi ne pas vouloir de ce PPRN. Quelles belles images d’amour nous pouvons voir alors et nous émerveiller sur un fond de musique en découvrant la fabrication artisanale des feux de joie essence/bouteille de bière.
Enfin, la prise en otage d’une grosse partie de la population laisse présager que du bon pour ce week-end qui montre pour autant un soleil tant attendu ces derniers jours.

Quelle chance nous avons à vivre dans un paradis fiscal (enfin, ce que disent quelques ignorants..), mais surtout où la loi ne fait pas plus qu’un petit pshit pour tenter d’apaiser la frustration de quelques-uns, masquant innéxorablement les vrais problemes de la population. Franchement, aller, il n’en faut pas plus pour vous souhaiter a toutes et a tous un excellent week end festif dans un endroit qui semblait reprendre doucement un semblant de vie apres avoir vécu l’enfer d’irma.

Oui, mais…

Seul un trait d’humour me vient à l’esprit quand on constate le gâchis qui est en train de se réaliser à saint martin. La souffrance de certains d’entre nous amène la colère, le dégoût et bien d’autres sensations qui semblent très souvent justifiées.
L’état a bien souvent oublié ce territoire pour en faire ensuite un laboratoire grandeur nature. Le président est même venu nous faire la morale, deux fois, ce petit roquet qui d’un coup découvre ce confetti perdu entre l’atlantique et la mer des Caraïbes.

C’est bien souvent vrai, les rapaces ont profité de la crédulité et du pouvoir de l’argent pour faire de cette île un enfer à des milliers de personnes. D’autres tentent depuis des lustres de créer un idéal de vie entre soleil, état d’esprit et autres qualités si souvent recherchées en travaillant durement, avec acharnement. Franchement, il existe des succès incroyables sur ce territoire.

Des entrepreneurs locaux, extra-locaux, des projets fous qui n’ont pu qu’exister car justement cela se passait à Saint Martin. Et après Irma, cette résilience extraordinaire, cette envie de tourner la page et de dire que nous sommes plus fort que ça et que dame nature ne nous a pas tué. Et puis aussi, cette souffrance que d’autres vivent au quotidien, enfermés dans une logique infernale qui n’amène rien d’autre que la galère.

On ne parlera pas des profiteurs qui usent et abusent du système, on en connaît tous quelques-uns. Certains attisent le feu par ailleurs, on le sait bien.

Il y a tellement de gens formidables ici qu’il doit y avoir des solutions à tous ces problèmes… En tous cas, il est préférable que cela soit vrai, car dans le cas contraire, l’avenir risque d’être bien plus sombre encore.

Commenter avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE décembre 14, 2019 15:26
Écrire un commentaire

10 Commentaires

  1. Erica décembre 14, 17:03

    Le rôle d’un journaliste est bien d’informer le public pour qu’ils puissent se faire une opinion ou bien s’est de nous dire quoi faire? Car j’ai bien l’impression que le monde de l’information est devenu à l’envers. J’ai marre d’entendre la saison touristique commence et bla bla bla, les touristes ont leur maison quand ils quittent l’île. Si nous les habitants ne faisant pas quelque chose aujourd’hui, nous allons avoir quoi pour demain ? Arrêter de voir aujourd’hui et ouvrez vos yeux pour demain. Il y’a aucune guerre sans batailles. Nous avons assez souffert !!!
    Les risques naturels sur l’île non pas débutés à l’heure d’Irma, nous sommes né dedans

  2. F. LETUVEE Auteur décembre 14, 17:14

    Le deuxieme degré ne semble pas vous titiller… dommage. Pour info, je ne suis ni journaliste, ni politicien ni même fortuné… je vie ici depuis 30 ans et vous ?

  3. marco décembre 14, 17:53

    Super papier ou on retrouve notre flo national. Merci mec pour tes mots et ta vision

  4. Caroline décembre 14, 18:25

    Merci tu reflétes bien notre point de vue enfin ceux qui connaissent sxm depuis 30 ans ceux qui ont connu friendly island ya en plus qu’ assez de ces donneurs d’ordre de ces grands voyous racistes qui ne sont là que pour se gaver

  5. Patrice décembre 14, 19:23

    Ho-ho! “je ‘vis’ ici depuis 30 ans…” !
    Moi, 16 et ça a bien changé, il est vrai. Pour le reste, excellent article. Et ça arrive à tout le monde de faire des fautes de frappes surtout quand on est énervé.

  6. F. LETUVEE Auteur décembre 14, 20:10

    @Patrice : et ? les 30 ans n’excuse rien ni ne donne du pouvoir… il explique la compréhension du térritoire… quand on s’y interesse… ( associations, politique, médias..) point… je ne suis ni plus ni moins un citoyen du territoire… cela ne me donne aucun autre passe droit pour autant, j’ai pourtant pris très souvent d’énormes risques au fil du temps, mis en danger ma famille, mes activitées.. a dénoncer , a interagir sur le terrain et ailleurs… de ce fait, j’ai oui une certaine vision de saint martin … et c’est bien les 30 années qui y contribuent..
    Ce qui est pénible, c’est d’avoir toujours a ce justifier… pour un oui ou pour un non..

  7. Corinne décembre 14, 20:56

    Nous devons partir en vacances fin janvier a st martin orient bay avec mes parents est ce que ça craint bizzare en metropole ils n en parle pas

  8. F. LETUVEE Auteur décembre 14, 21:18

    #Corinne : On espere bien que d’ici la cela sera fini !

  9. Rey décembre 14, 23:52

    Bonjour, je ne suis pas un lecteur régulier de votre média et heureusement…
    Votre partialité et manque de partialité ( et je suis gentil) me rappelle la raison pour laquelle j’ai arrêté de croire à l”‘info d’État” car dans le fond ensemble de vos ecris n’est qu’une apologie de la bêtise politicienne.
    Avez-vous remarqué le comportement des nouveaux arrivants caucasiens vis à vis de la population locale comparé à celui des métros respectueux des moeurs de chacun et “intégrés” à la vie locale vous savez, ceux qui ne font pas partie de l’omerta de la B.O!
    Certe, le SXM des années 80 n’est plus, l’immigration a créé des tensions tout à fait compréhensibles dues à une mauvaise gestion politique.
    Beaucoup vivent dans la peur d’être agressé par les st-martinois et s’abritent dans des bunkers résidentiels en oubliant l’essentiel, le respect de tous…
    Parlez-vous de racisme quand les gilets jaunes caillassent le bien d’autre français ?? Non on parle de “casseurs”.
    En 2009 même production médiatique en Guadeloupe, l’on faisait croire que le conflit se déroulait sous fond de racisme.. qui on parlait ??? Les médias nationaux !!! Il a fallut que canal + suivi de M6 montre des blancs manifestant aux côté de noirs pour que l’on recommence à parler du fond,du vrai. Le journalisme est un métier, pas de la propagande !!!

  10. F. LETUVEE Auteur décembre 15, 00:24

    @Rey : je ne vais pas commenter votre commentaire.. c’est peine perdu… mais il va surement plaire a nos lecteurs… bonne soirée et bon vent… faites nous plaisir, ne commentez plus…

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire