La Collectivité de Saint Martin et la CTOS prennent des mesures pour assurer le service public dans les écoles à partir de lundi

Collectivité d'Outremer de Saint-Martin
Par Collectivité d'Outremer de Saint-Martin mars 17, 2019 22:49

La Collectivité de Saint Martin et la CTOS prennent des mesures pour assurer le service public dans les écoles à partir de lundi

Grève à la CTOS – Des mesures alternatives mises en place par la Collectivité

Suite au mouvement de grève d’une partie des agents de la Caisse Territoriale des Œuvres Scolaires (CTOS) et de la Collectivité, qui perturbe depuis maintenant 46 jours la cantine scolaire et l’accueil périscolaire, la Collectivité et la CTOS ont décidé de prendre des mesures visant à pallier l’absence de service public. Ainsi, la CTOS a demandé l’assistance de plusieurs associations pour assurer la surveillance des élèves et la distribution des repas pendant la pause méridienne. Cette mesure sera effective à compter du lundi 18 mars 2019. Les enfants inscrits à la restauration scolaire pourront donc bénéficier d’un repas et d’un accueil, dès lundi.

Préoccupés par cette situation qui affecte les élèves, leur famille, la communauté scolaire et le fonctionnement des institutions, et suite à une demande forte de nombreux parents, la collectivité a mis en place ce partenariat associatif temporaire. A terme, le service périscolaire de la CTOS sera externalisé, et le partenariat avec les associations pérennisé, comme cela se faisait déjà par le passé. Il s’agira d’accueillir les enfants pendant la pause méridienne, mais aussi d’assurer des activités éducatives et sportives dans le temps périscolaire.

A la demande de certains grévistes, une délégation d’élus conduite par la 1ère vice-présidente Valérie Damaseau, a tenu une réunion d’information informelle, samedi 16 mars à 16 heures, à la salle de réunion du conseil de quartier n°1, l’objectif étant de pouvoir échanger sur la crise en cours, répondre à leurs questions, expliquer les difficultés budgétaires qui empêchent tout recrutement et échanger sur certains des points du protocole d’accord soumis par l’organisation syndicale.Les élus ont demandé aux grévistes de libérer un accès à la cuisine centrale pour permettre aux non-grévistes d’accéder à leur poste de travail pour préparer les repas, dès lundi matin. La nécessité première après 46 jours de grève est de faire fonctionner la restauration scolaire et permettre un retour à la normale dans les écoles.

Commenter avec votre compte Facebook

Collectivité d'Outremer de Saint-Martin
Par Collectivité d'Outremer de Saint-Martin mars 17, 2019 22:49
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*