Drones : Le portail web AlphaTango ouvert en octobre dernier corrige des bugs

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 30, 2019 16:20

Drones : Le portail web AlphaTango ouvert en octobre dernier corrige des bugs


Mis en place par la DGAC (direction générale de l’aviation civile), ce portail était un outil fort attendu dans la sphère des télépilotes, qu’ils soient “Loisir” ou “pro”.

La DGAC rendant en effet obligatoire la déclaration des aéronefs télépilotés de plus de 800 g, devait se munir d’un outil complet et intuitif permettant de simplifier les démarches. AlphaTango permet en effet, depuis son lancement en octobre dernier, aux propriétaires de drones, de déclarer leurs appareils de masse supérieure à 800 g.
Plusieurs modèles sont reconnus automatiquement par l’outil, mais il est aussi possible de décrire son drone s’il s’agit d’un modèle inconnu, fabriqué soi-même par exemple. Une fois l’enregistrement effectué, on récupère une attestation au format PDF, valable 5 ans, à présenter en cas de contrôle.
Il faut également que le numéro d’enregistrement soit affiché sur le drone ainsi que votre nom, adresse et numéro de téléphone.

Une formation pour s’assurer que les règles élémentaires sont bien connues par les droneurs Loisirs

Autre obligation, celle de suivre la formation en ligne Fox AlphaTango avant de pouvoir valider un questionnaire pour obtenir une attestation. Celle-ci prouve que l’on a bien assimilé les règles principales à suivre lorsque l’on fait voler un drone. Une fois inscrit sur le portail, on peut alors suivre la formation, dispensée sous forme de vidéos courtes et bien expliquées. Une fois le visionnage terminé, on passe au questionnaire. Ce n’est que lorsque toutes les réponses sont exactes que l’on peut obtenir le précieux sésame attestant que l’on a validé la formation. Les télépilotes ayant déjà suivi une formation équivalente auprès des fédérations FAAM/UFOLEP peuvent bien sûr récupérer leur attestation plus rapidement, même si un petit rappel des règles ne fait jamais de mal.

Un outil performant et simplifiant les déclarations de vols pour les professionnels

Les professionnels, pour leur part, ont aussi la possibilité de déclarer en ligne l’activité de leur entreprise et de réaliser les démarches en ligne pour notamment déclarer leurs vols “au ministère des Armées ou à la préfecture territorialement compétente”. L’interface AlphaTango pour la version professionnelle embarque une interface déclarative relativement bien faite qui simplifie désormais la tache des opérateurs de drones dans les déclarations de leurs vols en scénario 3. Lorsque le formulaire est validé, un dossier est envoyé à la préfecture en charge de la région où le vol est prévu. Le professionnel reçoit alors une copie sur la boite émail de son compte et le dossier reste en archive dans le backoffice du portail.
La déclaration de vol peut être effectué depuis une tablette et est beaucoup moins contraignante que le remplissage du fameux Cerfa 15476*02.
Pour autant, lorsque vous déclarez pour la première fois un vol sur AlphaTango, le portail indique tout de même de prendre contact avec la préfecture directement pour vous faire connaitre si cela n’a pas été fait auparavant.
La maitrise de la réglementation semble acquise et les responsabilités bien identifiées. Simplification ne veux pas dire faire n’importe quoi, la chaine de responsabilité reste claire.

Un service technique attentif et à l’écoute des utilisateurs

Depuis le lancement du portail AlphaTango, quelques bugs apparaissent, mais les utilisateurs ont la possibilité de contacter les développeurs du site qui s’empressent de répondre aux observations et corrigent très rapidement les bugs identifiés. Pour information, l’opérateur de Drones “Carapresse Images“, basé à Saint-Martin (Antilles Françaises) avait déclaré un problème d’acheminement de la télédéclaration. En effet, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, devenues Collectivité d’Outremer depuis 2007 ont une préfecture, hors, AlphaTango, lors du développement avait omis d’extraire les codes postaux des deux iles du nord des Antilles françaises.
Les codes postaux 97133  (Saint-Barthélemy) et 97150 (Saint-Martin) étaient incorrectement encore rattachés à la Guadeloupe.
Il aura fallu seulement deux courriels d’échanges avec les services du portail et moins de 15 jours pour que le bug soit corrigé.
À ce titre, si vous détectez un problème de fonctionnement sur AlphaTango, vous pouvez contacter le service technique par mail à: [email protected]

Dans tous les cas, très bons vols à tous…

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 30, 2019 16:20
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire