5 et 6 septembre 2017 : Irma dévaste les îles du Nord et le coeur de ces habitants…

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE septembre 6, 2018 13:11

5 et 6 septembre 2017 : Irma dévaste les îles du Nord et le coeur de ces habitants…


L’ouragan Irma est l’ouragan le plus puissant enregistré dans l’Atlantique nord, par la vitesse de ses vents soutenus (287 km/h), depuis Allen en 1980 et c’est également le dixième cyclone tropical de la saison cyclonique 2017 dans l’océan Atlantique nord qui s’est développé le 30 août pour finir enfin apaisé le 12 septembre.

Il est le deuxième ouragan majeur ayant atteint la catégorie 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson, après l’ouragan Harvey de catégorie 4 survenu une semaine auparavant. Il est le premier ouragan à rester classé en catégorie 5 pendant une aussi longue période continue.
Il cause des dégâts inimaginable a Saint-Martin, Saint-Barthélemy mais aussi a Barbuda, Anguilla et les Iles Vierges, éprouvant sévèrement la côte nord de Cuba et oblige la Floride à mettre en place une évacuation de plus de six millions d’habitants. Les dégâts sont évalués à près de cent vingt milliards de dollars.

A Saint-Martin, Irma a balayé en quelques heures au matin du 6 septembre des années d’efforts, d’organisation, de projets, de bonnes résolutions politiques, économiques.
Irma, ouragan de catégorie 5 a fait table rase de toutes ces bonnes et mauvaises volontés, démontrant à l’observateur hagard que les leçons du passé était soit oubliées, soit inconnues de nos dirigeants voir même de la population. On ne parlera pas de l’état français, totalement dépassé, aveugle et sourd depuis paris, absent durant des heures, des jours, incapable de reprendre le contrôle d’une situation d’urgence extrême. Une évidence que  l’état a manqué indubitablement à ces obligations régaliennes sur un territoire qu’il revendique a haute voix comme français quand il s’agit de verbaliser conducteurs, entrepreneurs, citoyens de tout bord quand celui-ci ” sort ” du cadre. Pour autant, le président Macron avait affirmé que tout était sous contrôle, parfaitement bien organisé.

La reconstruction sera lente et difficile, les dossiers d’assurance, les l’approvisionnement en matériaux, les entreprises et personnels spécialisé, les marchés publics, toutes ces raisons sont comprises par la population en grande majorité. le point noir, c’est l’espoir avancé par un gouvernement en recherche de popularité et déconnecté de la réalité que tout allait aller très vite et que tout serait bien plus simple qu’il n’y paraissait. Tous ici ont en tête les phrases du président le 12 septembre à sa descente d’hélicoptère sur le tarmac de Grand-Case.

Le retour à la fin du mois de septembre 2018 du président Macron sur notre confetti insulaire mérite d’être observé de près. Cette visite sera une forme de baromètre sur la relation de l’état avec ces compatriotes ultras marins.

Positivement, à Saint-Barthélemy, les stigmates sont désormais peu visibles. ” La reconstruction est quasiment réglée et la saison touristique va pouvoir se dérouler dans des conditions excellentes “, assure Philippe Gustin, délégué interministériel à la reconstruction. Pour Saint-Martin, il faudra un peu plus de temps, de patience, mais l’envie est là, l’énergie est disponible pour relever un défi et améliorer par la même occasion notre territoire. Irma sera sans doute un moteur puissant pour l’économie locale a moyen et long terme.

Il y avait un référent qui s’appelait Luis, ouragan de catégorie 4, il y a désormais Irma qui prend le podium avec 913 hPa et des rafales de vent de 350 km/h et bien plus qui aura dévasté les iles du nord dans le nuit du 5 au 6 septembre 2017.

Irma laissera forcément des traces indélébiles dans tous nos esprits qui ne sont pas prêtes à nous quitter… Peut importe, quand on aime, on ne compte pas.

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE septembre 6, 2018 13:11
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire