Saint François et Bouillante en Guadeloupe : Un week-end sous le charme des Nuits Caraïbes

Autre
Par Autre février 7, 2017 09:33

Saint François et Bouillante en Guadeloupe : Un week-end sous le charme des Nuits Caraïbes

Créé voici 15 ans, le Festival des Nuits Caraïbes consacre du 4 au 18 février cette édition anniversaire au mélange des expressions musicales en organisant 10 concerts en Guadeloupe et Martinique dans des lieux insolites hors des sentiers touristiques traditionnels.

Imaginé par Bernadette Beuzelin, ce festival a été pendant de très nombreuses années la seule manifestation dédiée à la musique classique en Guadeloupe. Devant son succès, sa créatrice a souhaité en étendre son rayonnement sous d’autres îles des Antilles Françaises dont la Martinique et Marie Galante, pour le plus grand plaisir des mélomanes en quête d’authenticité et de flânerie dans des habitations typiquement créoles de toute beauté.

Le concert d’ouverture, à l’habitation Maud’huy de Saint François, a été placé sous le signe de la musique de chambre avec Michel Lethiec à la clarinette, Gwendal Giguelay au piano et Hildegarde Fesneau au violon. Le choix artistique du programme était en adéquation avec le charme envoutant de cette habitation traditionnelle, avec sa grande galerie où surplombaient les musiciens devant un large public. Les trios de Piazzola, Mozart ou Saint Saens ont su nous émouvoir, tout comme la sonate de Francis Poulenc pour Clarinette et piano créée en 1963, et jouée quelques semaines après la mort de son auteur par Leonard Bernstein et Benny Goodman au Carnegie Hall de New York.

Un concert d’une grande sensibilité donné par d’excellents artistes qui ont voulu nous faire partager leur plaisir de jouer en formation de chambre.

Le dimanche 5 février, nous avons découvert un autre lieu hors du temps, classé au patrimoine de la commune de Bouillante, l’habitation de l’Ermitage. Ce lieu magique est situé sur les hauteurs de cette commune de la Basse Terre, proche de Baillif où est né au 18ème siècle un musicien remarquable, le chevalier de Saint Georges, seul compositeur d’origine antillaise, aujourd’hui répertorié à l’UNESCO. Le programme du concert a été consacré à la musique traditionnelle russe, avec Micha Tcherkassky au balalaïka, Anna Tcherkasskaïa au piano et Marie-Sabine Clemençon, jeune soprano guadeloupéenne au talent prometteur.

Tout comme le public, nous avons été séduit par la qualité artistique du programme et des interprètes, mais également par l’excellente sonorité du lieu avec ses pièces et ses galeries en bois de rose et d’acajou, dans un cadre magique proche de la rivière Thomas où fleurissent en toute liberté de magnifiques orchidées.

Rendez-vous est pris pour les prochains concerts, en particulier le 8 février à l’habitation Murat à Marie Galante, avec un programme en l’honneur d’Henri Salvador et Jacques Prévert, puis le samedi 11 février, à la Chapelle Néron au Moule avec un programme conçu autour de la soprano Magali Léger, artiste qui fait une carrière internationale et est originaire de la Guadeloupe.

Un festival sous le signe  de la recherche d’authenticité et la qualité artistique, avec la volonté qu’aime à nous faire partager sa créatrice, Bernadette Beuzelin : “Ces programmes vous entraineront dans un tourbillon de notes et d’émotions qui vous mettrons le cœur en joie”.

Reportage Béatrice et Jacques Gernez

Pour toute information : www.nuits-caraïbes.com

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre février 7, 2017 09:33
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*