Affaire Jean-Louis Turquin : La préméditation retenue par le parquet de PAP

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 12, 2017 12:23

Affaire Jean-Louis Turquin : La préméditation retenue par le parquet de PAP


Dans l’enquête sur le meurtre de Jean-Louis Turquin, dans la nuit de vendredi à samedi, à Saint-Martin, c’est désormais le procureur de la République de PAP qui est en charge du dossier.

Une information judiciaire a été ouverte hier pour ” meurtre avec préméditation ou guet-apens “. Cambriolage ayant mal tourné, ou règlement de comptes, en lien ou non avec le passé de ce vétérinaire de 68 ans, aucune piste n’est écartée, indique le parquet.

Sa veuve se constitue partie civile

” Je viens de me constituer partie civile pour le compte de Nadine Turquin dans l’information judiciaire ouverte pour l’assassinat de son mari “, a déclaré Me Olivier Morice au journal Ouest-France. “Mme Turquin souhaite que toute la vérité soit faite sur les circonstances de la mort de son mari. Nous serons très attentifs aux résultats de l’enquête”, a souligné Me Morice, ajoutant qu’il n’était “pas exclu que Mme Turquin reprenne à son compte les démarches entreprises par son mari pour obtenir la révision de sa condamnation pénale”.

Jean-Louis Turquin, ancien vétérinaire niçois, avait, en effet, défrayé la chronique au début des années 1990. Condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre de son fils de 8 ans dont il n’était pas le père biologique, il avait bénéficié d’une libération conditionnelle en 2006 et s’était installé à Saint-Martin. Il avait toujours nié les faits et aucun corps n’a jamais été retrouvé.
F.L.
Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 12, 2017 12:23
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Les dernières infos

Suite...