2ème concours pour la « Capitale française de la biodiversité »

Rédaction
Par Rédaction avril 20, 2011 10:15

2ème concours pour la « Capitale française de la biodiversité »

L ‘AN DERNIER  C’ÉTAIT LE PREMIER CONCOURS ET GRANDE SYNTHE AVAIT GAGNE!

La ville de Grande-Synthe, située près de Dunkerque, avait été désignée capitale française de la biodiversité à l’issue d’un concours organisé par l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, Natureparif.

Quatre-vingts villes françaises s’étaient portées candidates pour la première édition de ce concours. Lancé en janvier dernier , il a pour but de récompenser les communes les plus respectueuses de l’environnement, celles qui ont mis en place des actions concrètes en accord avec la protection de la biodiversité végétale et animale.

Première capitale française de la biodiversité, Grande-Synthe a été élue par un jury de dix-huit spécialistes, chercheurs, urbanistes, associatifs et naturalistes. Grâce à son titre, la commune etait invitée à participer fin octobre 2010 à la dixième réunion de la Conférence des parties (COP10), organisée dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique (CDB) à Nagoya, au Japon.

Alors que Grande-Synthe est également récompensée dans la catégorie “villes de 10.001 à 30.000 habitants“, d’autres communes ont été félicitées pour leur engagement en faveur de la biodiversité. Ont en effet été récompensées, les villes de Jarrie (Isère) dans la catégorie “villes de 2.001 à 10.000 habitants“, Pessac (Aquitaine) dans la catégorie “villes de 30.000 à 100.000 habitants“, Besançon (Doux) dans la catégorie “villes de plus de 100.000 habitants“, Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour le “Prix Natureparif ” et Pont-du-Château (Puy-de-Dôme) pour le “Prix coup de cœur”. Enfin, Paris, s’est vu remettre une “mention spéciale“.

2ème concours pour la « Capitale française de la biodiversité »

Grâce au programme Life +, la Commission européenne soutient le concours organisé simultanément en Allemagne, Slovaquie, Espagne, France et Hongrie pour élire dans chaque pays, la capitale de nationale de la biodiversité. En France, c’est l’agence régionale pour la Biodiversité en Ile-de-France, Natureparif, qui en lancera la deuxième édition. Toute commune ou regroupement de communes d’au moins de 2 000 habitants peut ainsi concourir. Le but fixé par ce concours est de récompenser les collectivités locales qui auront u placer la biodiversité au cœur des politiques et des actions exemplaires menées. ”Des aménagements urbains tels que la création d’une ZAC, la construction d’un pont ou d’une voie, peuvent intégrer la diversité biologique, au travers du choix des plantations, de la réalisation d’un corridor écologique, de la réhabilitation d’un espace nature”, rappelle Natureparif.

La première étape passe par une sélection des villes grâce au questionnaire qu’elles auront remplies sur le site de Natureparif.

Réalisé à partir des critères internationaux proposés par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), il devra être déposé avec le dossier correspondant au plus tard le 31 mai. Les lauréats seront connus d’ici 6 mois, en octobre prochain.

Commenter avec votre compte Facebook
Rédaction
Par Rédaction avril 20, 2011 10:15