Sandra BERTIN : “On a livré les faits, on a laissé le parquet retenir les infractions.”

Rédaction
Par Rédaction juillet 25, 2016 13:52

Sandra BERTIN :  “On a livré les faits, on a laissé le parquet retenir les infractions.”

L’avocat de la policière municipale Sandra Bertin, au coeur de la polémique sur le dispositif de sécurité déployé le 14 juillet à Nice, a annoncé lundi avoir déposé un signalement auprès du procureur de Nice.

“Nous avons considéré que les faits, témoignages à l’appui, étaient visiblement constitués sur le plan d’infractions pénales pouvant entraîner des poursuites”, a déclaré à la presse Me Adrien Verrier, à sa sortie du tribunal de Nice.
“Dès lors, nous avons finalisé le signalement avec toutes les pièces justificatives, tous les noms, tous les détails, de manière à faire toute la lumière sur les faits”, a-t-il poursuivi, soulignant que ce signalement avait été fait sur la base de l’article 40 du code de procédure pénale, qui enjoint à tout fonctionnaire de signaler “sans délai” tout crime ou délit dont il acquerrait la connaissance.
Dans le signalement ,”nous n’avons pas précisé” les délits ou infractions susceptibles d’être retenus, a expliqué à l’AFP Me Verrier: “On a livré les faits, on a laissé le parquet retenir les infractions.”
“Le procureur dispose de tous les noms et tous les faits relatés et qui ressortent des déclarations de Sandra Bertin et de toutes les personnes qui étaient autour d’elle et qui ont assiste à cette conversation et à cette pression, qui a duré environ une heure le 15 juillet”, a-t-il ajouté.

Une polémique qui devient plus politique que réellement sécuritaire, mais alors qui dit la vérité ? Ne cherchez pas du coté de la presse pro-hollande qui devient totalement méprisante au sujet de la policière et attendez la réponse du parquet.

Avec AFP

 

Commenter avec votre compte Facebook

Rédaction
Par Rédaction juillet 25, 2016 13:52
Écrire un commentaire

1 Commentaire

  1. Alex Lantonnois Van Rode sur Facebook juillet 25, 15:25

    Good girl. Courageous.

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*