1er Juin : Début de la saison cyclonique 2016 en atlantique

Rédaction
Par Rédaction mai 31, 2016 19:45

1er Juin : Début de la saison cyclonique 2016 en atlantique

Voici 1er juin qui sonne le tout début de la saison 2016 des ouragans qui prendra fin le le 30 novembre, selon la définition de l’Organisation météorologique mondiale.

Comme chaque année, le départ de la saison cyclonique sonne le glas pour les habitants des îles avec cette petite inquiétude de savoir si cette année la nature décidera ou pas d’épargner nos cailloux.

Tout au long de la saison cyclonique, comme chaque année, SXMINFO sera le relais des organismes officiels et vous aidera à décrypter les situations si nécéssaire en situation d’alerte cyclonique.

La saison 2015 est resté relativement calme, conformément aux prévisions du TSR (Tropical Storm Risk) même si “calme” n’a pas empêché quelques dégâts  et malheureusement des victimes essentiellement dans les Caraïbes.

decryptage-cyclones-florentL’année dernière, le premier système, nommé ANA, qui est resté tempête tropicale, s’est produite tôt du 7 au 11 mai mais le suivant BILL n’est arrivé qu’à la mi-juin et CLAUDETTE en juillet et il aura fallu attendre la seconde moitié d’août pour avoir un peu plus d’activité. Trois systèmes capverdiens se sont ainsi succédé avec la tempête ERIKA qui a concerné la Guadeloupe et en particulier la Dominique qui fut particulièrement touchée par plus de 300 mm de pluie, ce qui causa des inondations et plus de 35 morts.

On se rappellera aussi de l’ouragan FRED qui a traversé l’archipel du Cap-Vert du Sud-Est au Nord-Ouest au cours de la journée du 31 août où il a fait des dégâts importants et aux pays de la pointe ouest de l’Afrique, en plus de faire sept noyés, avant de se perdre et de se dissiper dans le centre de l’Atlantique Nord.

Après une série de faibles systèmes en septembre, l’ouragan JOAQUIN a atteint la catégorie 4 au début d’octobre et erré pendant deux jours sur les Bahamas, perdant légèrement en intensité, déversant des quantités énormes d’eau, inondant les côtes avec son onde de tempête et faisant des dégâts majeurs par le vent. Il s’est ensuite dirigé vers les Bermudes, qu’il a passé par l’ouest le 4 octobre, tout en perdant de sa puissance pour prendre une direction Nord-Est vers l’Europe.

Enfin, KATE a fermé le bal de la saison du 9 au 12 novembre, touchant brièvement les Bahamas au niveau de tempête tropicale et atteignant de très peu la catégorie 1 de l’échelle des ouragans entre les Bermudes et Terre-Neuve.

JOAQUIN4Les prévisions d’Avril 2016 pour la saison cyclonique à venir avec le site Chasseurs de Cyclones :

Les prévisions du mois d’Avril 2016 prédisent une saison cyclonique dans la moyenne (1950 à 2012) et une probabilité de connaître des conditions ENSO Neutre voir la Niña en cours de saison. Combinés à une phase négative de l’AMO (Oscillation Atlantique Multidécennale) concrètement l’Atlantique tropical est relativement chaud tandis que l’Atlantique Nord est plutôt froid.

Rappel : Lors d’une phase positive de l’AMO comme de 1995 à aujourd’hui, le nombre de cyclones est plus important que lors de la phase négative comme de 1960 à 1995. Car lorsque l’AMO est en phase positive la circulation océanique est plus rapide, les westerlies (vent d’ouest de mi-latitude) sont décalés vers le nord et l’alizé réchauffent plus l’océan ce qui est favorable pour la formation des cyclones. Alors que lors de la phase négative la circulation du thermohaline est plus faible, les vents d’ouest s’incurvent plus loin vers le sud. Cette situation cause un cisaillement vertical de vent qui diminue le nombre des cyclones tropicaux dans l’Atlantique du Nord. (pour en savoir +)

Lors d’un épisode La Niña le nombre de cyclones dans l’Atlantique augmente comme il diminue le cisaillement vertical des vents. Dans le Pacifique les forces et la trajectoire des tempêtes sont différentes comme le jet-stream change de latitude, ils sont moins fréquents. Lorsque le phénomène La Niña se manifeste, il y a moins de cyclones tropicaux dans le Pacifique de l’Est, mais plus dans le Pacifique de l’Ouest et l’océan Atlantique. (pour en savoir +)

Les premières prévisions du TSR sont sorties le 05 avril 2016 et sont les suivantes :

(Entre parenthèse la normale des 64 dernières années)

ACE (Accumulated Cyclone Energy) :

80 (101)

Tempêtes nommées :

12 (11)

Ouragans :

6 (6)

Ouragans majeurs :

2 (3)

 Figure 2. Prévisions du TSR pour la saison cyclonique 2016. Crédit Image : TSR

Figure 2. Prévisions du TSR pour la saison cyclonique 2016. Crédit Image : TSR

Le Tropical Storm Risk (TSR) prévoit une probabilité de 25% d’avoir un indice ACE (Accumulated Cyclone Energy) global pour la saison cyclonique 2015, supérieur à la normale (> 118), 35% d’avoir un indice ACE proche de la normale (66 à 118) et 40% pour un ACE inférieur à la normale (<70).

Prévisions du CSU le 14 avril 2016 (Dr Philip J. Klotzbach et du Dr William M. Gray) :

Rappelons tout d’abord que la base de référence médiane 1981-2010 a été modifiée (Entre parenthèse la médiane):

Tempêtes nommées (12)

12

Jours de tempêtes nommées (60.1)

50

Ouragans (6.5)

5

Jours d’ouragans (21.3)

20

Ouragans majeurs (2)

2

Jours d’ouragans majeurs (3.9)

4

Energie cyclonique accumulée (ACE) (92)

90

Net Tropical Cyclone Activité (103%)

95

 

Probabilité d’impact :

Probabilité d’impact d’ouragans majeurs de CATÉGORIE 3-4-5 pour les zones :

1)-Toutes les côtes des USA – 50 % (% ces derniers 100 ans : 52%)

2)-Côtes Est des USA ainsi que la Péninsule de la Floride – 30 % (% ces derniers 100 ans : 31%)

3)-Côtes du Golfe du Mexique de la Floride Panhandle à l’ouest de Brownsville – 29 % (% ces derniers 100 ans : 30%)

Probabilité d’impact d’ouragans majeurs de CATÉGORIE 3-4-5 dans la zone des Caraïbes entre 10-20°N et 60-88°W :

1) 40 % (% ces derniers 100 ans 42%)


Conclusion :
Nous pouvons donc nous attendre à forte probabilité d’avoir une saison cyclonique active mais dans la moyenne.

Les modèles de prévisions ENSO (La Niña – El Niño) de l’IRI d’avril penchent en grande majorité pour la période cyclonique 2016, en faveur d’un épisode La Niña à 43% contre des Conditions Neutre à 44%, il nous faudra attendre encore un peu pour affirmer avec plus de précisions si la saison cyclonique restera active mais dans la moyenne de ces dernières années avec une probabilité d’impact proche de la moyenne pour la zone Caraïbe, néanmoins il est à noter que cette saison devrait être toutefois plus active que la saison passée.

Rappelons qu’une saison cyclonique peu active ou dans la moyenne, ne signifie pas qu’elle n’aura aucun impact sur nos îles. Il convient de rester vigilant en tout temps.

Les prochaines prévisions du CSU sont attendues pour le mercredi 01 juin 2016 (puis en cours de saison le 1er juillet et le 03 août) et celle du TSR sortiront vers le 27 mai 2016.

Visitez Chasseurs de Cyclones ICI

Commenter avec votre compte Facebook

Rédaction
Par Rédaction mai 31, 2016 19:45
Écrire un commentaire

6 Commentaires

  1. Laurent Fuentes sur Facebook mai 31, 20:05

    Quand le six clone, le huit clos et le sept tique

  2. Patrick Guillerm sur Facebook mai 31, 20:28

    “Sonner le glas ” annonce la fin d un événement pas le début…le 30 novembre sonnera le glas de la saison cyclonique ?

  3. Marie Siffer sur Facebook mai 31, 22:13

    Allez c’est reparti, espérons que Dame Nature soit clémente

  4. F. LETUVEE mai 31, 22:31

    En effet… j’ai déconné la ! merci de l’avoir souligné !!

  5. Sxminfo SaintMartin sur Facebook mai 31, 22:34

    merci de l’avoir souligné… j’ai déconné sur ce coup.. voila ce que c’est d’etre seul à écrire et a se relire…

  6. Sylviane Peignet sur Facebook juin 1, 04:56

    Jouer sur les mots ne rend pas négatives les informations, merci pour celles-ci.

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*