Roissy-Charles-de-Gaulle : Collision avec un drone évité de justesse par un avion de ligne

Rédaction
Par Rédaction avril 21, 2016 11:48

Roissy-Charles-de-Gaulle : Collision avec un drone évité de justesse par un avion de ligne

Mercredi vers 15h30, un avion de ligne en provenance de Dublin mercredi a évité un drone civil de justesse qui est passé à 150 mètres environ sous son aile droite alors que ce dernier s’apprêtait à atterrir à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris.

Il n’y a pas eu de collision, mais l’incident a de quoi inquiéter les équipages, les voyageurs et la Direction générale de l’aviation civile.

L’appareil, qui venait de Dublin, avait entamé sa descente et se trouvait à une altitude de 7.800 pieds, soit 2.300 mètres, quand son pilote a vu passer à 150 mètres environ sous son aile droite un drone civil, pourtant limité à un plafond de 150 mètres, sauf exception.

Par ailleurs, les drones civils ne sont pas autorisés à voler à proximité des aéroports ni à survoler des zones habitées. Or l’Airbus A320 de 174 places survolait mercredi le département du Val-d’Oise, à 30 nautiques – environ 55 km – de l’aéroport, au moment où le drone aurait frôlé l’avion.
Une enquête en cours

Après l’atterrissage, le pilote a signalé l’incident à la gendarmerie des transports aériens (GTA). “ La gendarmerie s’est rendue immédiatement sur la zone, près de Magny-en-Vexin (dans le Val-d’Oise), mais n’a observé la présence d’aucun drone ”, a déclaré une source aéroportuaire.

Selon cette même source, la vraisemblance du récit du pilote est toutefois sujette à caution, compte tenu de l’altitude très élevée pour un drone civil. Une enquête a été confiée à la GTA.

Le 19 février dernier, un Airbus 320 d’Air France assurant la liaison entre Barcelone et Roissy-Charles-de-Gaulle a évité de justesse une collision avec un drone qui volait à haute altitude. Le copilote a aperçu l’engin alors que l’avion se trouvait à une altitude de 5.500 pieds, environ 1.600 mètres. L’équipage a dû désactiver le pilote automatique pour éviter la collision. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) avait qualifié l’incident de grave.

Commenter avec votre compte Facebook

PUB

Rédaction
Par Rédaction avril 21, 2016 11:48

Les dernières infos

Suite...