Air Caraïbes : en grève du 15 au 20 avril inclus

Autre
Par Autre avril 13, 2016 09:48

Air Caraïbes : en grève du 15 au 20 avril inclus

L’intersyndicale de la compagnie aérienne Air Caraïbes Atlantique a finalement décidé de se mettre en grève du 15 au 20 avril 2016 inclus, toujours protester contre le lancement par le groupe Dubreuil d’une autre filiale, la low cost long-courrier French Blue.

Initialement prévu pour trois weekends consécutifs, puis relancé pour la période du 8 au 14 avril avant d’être annulé, le préavis de grève a trouvé une nouvelle période d’effet, en outre reconductible : les syndicats SNPL, UNAC, SNPNC, SNPNAC et CGT-Martinique se sont entendus pour un arrêt de travail du vendredi 15 0h01 au mercredi 20 avril 23h59. L’objectif reste le même : dénoncer le « déclin programmé » de la compagnie basée à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, et exiger « plus de lisibilité sur leur avenir et plus de cohérence opérationnelle » au sein du Groupe Dubreuil, qui vient d’annoncer le lancement de French Blue, un projet « sans cohérence opérationnelle, commerciale ou sociale ».
Le Groupe Dubreuil a bien fait une « proposition de sortie de crise » la semaine dernière aux syndicats, mais selon Emmanuel Skowron de l’UNAC cité par Le Figaro, « c’était une avancée mais pas suffisante pour pouvoir apaiser toute l’entreprise ». Il affirme que le groupe embauche pour la low cost du personnel avec des alaires « inférieurs de 20% » à ceux d’Air Caraïbes, « sans avantages sociaux ni d’accord d’entreprise, au minimum légal ».

Comme les fois précédentes, Air Caraïbes assure avoir déjà pris des dispositions pour assurer l’ensemble de son programme de vols. Les aéroports d’Orly, Fort-de-France ou Pointe-à-Pitre n’ont pas encore annoncé d’éventuelles perturbations des vols.

French_Blue-A330-300L’intersyndicale avait précisé la semaine dernière ses doléances dans un communiqué : elle demandait aux dirigeants de « de respecter votre parole et vos engagements par des actes et des écrits sur un accord de protection, de modernisation et de développement de la flotte ACA, ce qui nous permettra de rester efficaces et compétitifs ; un accord de protection de nos lignes et de notre réseau. L’ouverture de lignes régulières sur l’Océan Indien, entre autres, est le développement logique de notre compagnie ; un accord de protection pour les actes de carrières des PN ACA ».
Les syndicats affirmaient que « l’immense majorité des salariés s’est déclarée contre » le projet French Blue, et que les dirigeants refusaient de « prendre en compte leurs inquiétudes » ; ils ne sauraient se satisfaire de « l’annonce du maintien de l’Airbus 330-200 dans la flotte d’Air Caraïbes Atlantique et l’hypothétique ouverture de lignes sur la grande Caraïbe », pas suffisante pour permettre la « restauration d’une confiance perdue ».

Source: Air Journal

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Autre
Par Autre avril 13, 2016 09:48
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire