Situation épidémiologique du virus Zika aux Antilles Guyane : Saint-Martin en niveau 2 du Psage, la Martinique en 3

Rédaction
Par Rédaction février 20, 2016 08:25

Situation épidémiologique du virus Zika aux Antilles Guyane : Saint-Martin en niveau 2 du Psage, la Martinique en 3


L’épidémie de Zika se poursuit en Martinique. Elle est placée en phase 3a du Psage ” phase épidémique appelant des mesures de gestion habituelles ” depuis le 20 janvier 2016.

La Martinique en phase d’épidémie avec 6050 cas cumulés.

L’épidémie se poursuit sur les secteurs du littoral guyanais. Avec la mise en évidence de la circulation du virus Zika à Maripa-Soula, la situation épidémiologique du Zika dans cette commune correspond à ” une transmission autochtone débutante ” avec pas moins de 99 cas cumulés (confirmés biologiquement). A noter que les CDPS d’Apatou, Grand Santi, Maripa-Soula et St Georges ont recensé des cas cliniquement évocateurs de Zika sur la période.

La Guadeloupe toujours placée en niveau 2 du Psage : ” circulation virale autochtone débutante ” avec 25 cas cumulés et 8 nouveaux cas depuis le dernier PE (Pont épidémiologique).

Saint-Martin toujours placée en niveau 2 du Psage : ” circulation virale autochtone débutante ” avec 7 cas cumulés et 6 nouveaux cas depuis le dernier PE.

Saint-Barthélemy n’a pas mis en évidence de circulation virale.

Source : INVS

ZIKA :

En mai 2015, une épidémie liée au virus Zika a été rapportée au Brésil, premier pays du continent américain touché par ce virus. Elle s’est ensuite propagée dans différents pays et territoires d’Amérique du Sud et centrale, dont la Guyane, et dans des îles des Caraïbes (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint Barthelemy…)

Le Zika est une maladie due à un virus (arbovirus) transmis par les moustiques. Ce virus a été isolé pour la première fois chez l’homme en Ouganda en 1952. Il s’agit d’un virus ré-émergent, peu connu. Les symptômes se caractérisent par une éruption cutanée avec ou sans fièvre même modérée mais également par des conjonctivites, maux de tête, fatigue, douleurs musculaires et articulaires, ainsi que des douleurs rétro-orbitaires. La transmission se fait par des moustiques de type Aedes (aegypti et albopictus en ce qui concerne le territoire français métropolitain et/ou ultramarin). Le moustique Aedes aegypti est implanté dans les départements français d’Amérique (DFA) et à Mayotte. Aedes albopictus est implanté sur l’ile de la Réunion  ainsi que dans certains départements métropolitains.

GDE Erreur: L'URL requise n'est pas valide

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Rédaction
Par Rédaction février 20, 2016 08:25
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire