Zika – Les réservistes sanitaires mobilisés aux Antilles-Guyane

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey février 14, 2016 11:33

Zika – Les réservistes sanitaires mobilisés aux Antilles-Guyane


La mobilisation continue pour tenter d’éviter la propagation du virus du Zika, notamment dans les Antilles-Guyane. Le gouvernement a pris la décision de mobiliser les réservistes sanitaires pour organiser la lutte antivectorielle et détruire le problème à la racine.

Le gouvernement a décidé de mobiliser les réservistes sanitaires dans les Antilles-Guyane pour tenter de limiter l’expansion du virus du Zika. Cette réserve sanitaire, crée en 2007, est composée de volontaires professionnels de santé, d’étudiants dans la médecine ou le paramédical qui ont été formés à l’urgence sanitaire et qu’on peut mobiliser en cas de catastrophe.

L’arrêté publié au Journal Officiel précise que cette unité est mobilisée depuis le 6 février pour une durée de 90 jours et sert à « renforcer les services de lutte antivectorielle et le secteur de l’offre de soins des agences régionales de santé » en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. Cet arrêté ne précise pas combien de personnes sont mobilisées.

La ministre de la Santé Marisol Touraine avait expliqué début février que la lutte antivectorielle était essentielle pour « éradiquer les foyers de moustiques qui sont porteurs de la maladie ». Aucun vaccin ni traitement n’a pour le jour été découvert et les essais cliniques ne devraient pas démarrer avant 18 mois a expliqué l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Selon le site internet de Guadeloupe 1ère la Guadeloupe serait le territoire le moins touché par le virus avec 10 cas autochtones confirmés, contre 245 en Guyane et 2 287 en Martinique.

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey février 14, 2016 11:33
Écrire un commentaire

1 Commentaire

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire