Une manifestation anti-immigration déborde à Calais, plusieurs interpellations

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey février 6, 2016 18:05

Une manifestation anti-immigration déborde à Calais, plusieurs interpellations

Une manifestation était organisée à Calais notamment par le mouvement islamophobe Pegida. Plusieurs interpellations et gardes à vue par les forces de l’ordre, alors que la manifestation avait été interdite par le ministre de l’Intérieur.

Une centaine de personnes s’étaient réunis en début d’après midi (heure de Paris) à Calais pour un rassemblement anti-immigration initié par le mouvement islamophobe Pegida. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, avait pourtant interdit cette manifestation, considérant qu’elle était susceptible de troubler l’ordre public.

Des heurts ont éclaté après plusieurs demandes de dispersion des forces de l’ordre, qui ont usé de gaz lacrymogènes. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées dont le général Christian Piquemal, militaire réserviste qui était à la tête de la légion étrangère de 2994 à 1999 et qui a présidé l’Union nationale des parachutistes. Il a également été décoré de la Légion d’honneur. Présent à la tête du cortège il aurait plusieurs fois crié aux gendarmes « Vous devriez avoir honte ». Contacté par l’AFP le service communication de l’armée de terre « n’a pas souhaité faire de commentaire ».

Selon la préfecture plusieurs personnes interpellées transportaient des armes contondantes, des armes blanches ou des teasers. Suite à ces interpellations, 10 personnes ont été mises en garde à vue.

3700 migrants seraient regroupés dans la « jungle de Calais » en février, contre 6 000 personnes au mois d’octobre. Selon le président de l’association l’Auberge des migrants, Christian Salomé, le nombre de migrants se stabilise « en raison des conditions de traversées de la Méditerranée devenues plus difficiles avec l’hiver ».

Commenter avec votre compte Facebook

PUB

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey février 6, 2016 18:05

Les dernières infos

Suite...