François Hollande continue sa dégringolade dans les sondages

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey janvier 13, 2016 15:05

François Hollande continue sa dégringolade dans les sondages

Une cote de popularité du Président qui fait un bond après les attentats puis rechute rapidement ! Le scénario s’est déjà déroulé après les attentats de janvier 2015 et se répète en ce moment, 2 mois après les attentats de novembre.

Sa cote de popularité avait fait un bond après les attentats de Paris mais c’est aujourd’hui le temps de la chute pour François Hollande. A 23% d’opinion favorable, le Président de la République a perdu 12 points dans les sondages en un mois selon le baromètre TNS Sofres-OnePoint du mois de janvier pour le Figaro Magazine.

La cote de popularité de François Hollande avait également fait le « yo-yo » après les attentats de janvier, connaissant un bond spectaculaire puis une plongeon rapide.

Et même les sympathisants de gauche ne le sauvent pas : il perd 18 points en un an auprès des sympathisants socialistes. Et ils sont à peine 10% à lui faire confiance à droite.

Au sein du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls n’est pas en bonne posture non plus ! En effet, ce dernier a perdu 7 points en un mois, passant de 43% de totale confiance en décembre 2015 à 36% en janvier 2016.

Le principal adversaire de François Hollande, Nicolas Sarkozy, a également perdu 9 points selon le baromètre Ipsos-Le Point, passant à 29% de bonnes opinions. L’ancien Président n’a jamais été au plus bas dans les sondages depuis sa défaite en 2012. Même les sympathisants Les Républicains ne lui sauvent pas la mise : ils sont seulement 62% à avoir une bonne opinion de leur président de parti.

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey janvier 13, 2016 15:05
Écrire un commentaire

4 Commentaires

  1. Roberto Gelez sur Facebook janvier 13, 16:53

    il a fait un bond après les attentats, les Français sont bizarres parce que les attentats sont la conséquence d’une politique laxiste en matière de migration, et puis si par malheur, quelque chose de grave se reproduisait,” l’unité nationale” jouerait à nouveau

  2. Mo janvier 13, 17:56

    Si au moins il pouvait emmener le chômage dans sa chute.

  3. alain janvier 13, 18:16

    bizarre, aucun sondage sur MARINE ET LE FN??? serait-elle encore en hausse???

  4. Rosati Bernard sur Facebook janvier 13, 19:23

    Le mieux c’est qu’il disparaisse et VITE !!

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*