Mort d’une icône de la chanson française : Michel Delpech est décédé à l’âge de 69 ans

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 2, 2016 18:04

Mort d’une icône de la chanson française : Michel Delpech est décédé à l’âge de 69 ans

Fin décembre 2015, la belle-fille de Michel Delpech avait pris la parole, sur Twitter, répondant à une internaute qui lui demandait poliment comment allait son beau-père et avait répondu sans trop s’étendre qu’il ” se bagarrait “.

Michel delpech est décédé aujourd’hui à l’âge de 69 ans à annoncé son épouse à l’AFP. Il souffrait depuis de longues années d’un cancer de la gorge et de la langue.

” Michel est mort ce soir à 21H30 “, a déclaré Geneviève Delpech. ” Cela faisait trois ans qu’il se battait contre un cancer “, a-t-elle ajouté.

Ces dernières années Michel Delpech savait prendre les choses comme elles venaient : ” Quoi qu’il arrive, il faut accepter ce qui se présente, il faut garder le sourire c’est la moindre des choses “.

Chan­tées par plusieurs géné­ra­tions, les chan­sons de Michel Delpech appar­tiennent au patri­moine musi­cal français. Pour­tant au départ son rêve est d’être jour­na­liste. Une rencontre va chan­ger son destin, en 1964 il rencontre Roland Vincent, qui devient son paro­lier.

Michel Delpech se met à la recherche d’un label et c’est Vogue qui lui permet de sortir son premier single Anatole en 1964. Malheu­reu­se­ment ce single passe tota­le­ment inaperçu ! En 1965, il joue dans la comé­die musi­cale Copains-Clopants, il y inter­prète Chez Laurette qui enthou­siasme le public et lui permet de deve­nir un artiste popu­laire. Suite à ce succès, il enre­gistre un premier album “Inven­taire 66”, qui rencontre l’adhé­sion d’un large public. En 1967 le célèbre produc­teur Johnny Starck le prend sous son aile, et Michel Delpech signe un nouveau contrat chez Barclay. Il obtient, en 1968, le Grand Prix du Disque pour l’al­bum  Il y a des jours où on ferait mieux de rester au lit. En 1969 sort Wight is Wight, le disque se vend à 3 millions d’exem­plaires ! En 1971 il signe l’un des plus gros succès de sa carrière Pour un flirt.

En 1970 il quitte Johnny Starck, afin d’avoir une plus grande indé­pen­dance artis­tique et en 1972 c’est la rupture avec Roland Vincent. Cela ne l’em­pêche de conti­nuer à enchaî­ner les tubes : Les divor­cés (1973), Que Marianne était jolie (1973), Le chas­seur (1974), et surtout Quand j’étais chan­teur (1975). En 1976, bien que connais­sant toujours le succès avec la sortie du single Le Loir et Cher, il connaît une période de doute et sombre dans la dépres­sion. Il cherche du récon­fort dans la reli­gion boud­histe d’abord et fina­le­ment trouve son salut dans la reli­gion catho­lique.

Il fait son grand retour en 1985 avec l’al­bum Loin d’ici, il se vend correc­te­ment sans égaler ses précé­dents tubes. De ses retrou­vailles avec Roland Vincent naît Les Voix du Brésil (1992), qui lui permet de retrou­ver un certain succès. Nouveau silence média­tique ! En 1997, sort son nouvel album Le Roi de rien qui ne trouve pas son public. En 2004 Comme vous, et en 2006 son album de duos Michel Delpech & sont chau­de­ment accueillis par le public. Sexa, son dernier album sort en juin 2009.

Michel Delpech, fait partie de la tour­née Âge tendre et tête de bois depuis 2011, et le public est au rendez-vous. Malheu­reu­se­ment début 2013, il annule plusieurs concerts suite à des problèmes de santé. En mars 2013 son épouse annonce qu’il est atteint d’un cancer. après une période de rémis­sion, le chan­teur annonce en avril 2015 qu’il fait une rechute, depuis il se bat contre la mala­die.

Dans sa vie privée Michel Delpech traverse des hauts et des bas. Il rencontre Chan­tal Simon sur la comé­die musi­cale Copains Clopant, ils se marient en 1966. Ensemble ils ont deux enfants : Garance et Barthé­lémy. Le couple divorce en 1976, et Michel Delpech sombre dans une profonde dépres­sion. En 1983, il rencontre Gene­viève Garnier-Fabre, coup de foudre, il l’épouse en 1985. Ensemble ils ont un fils Emma­nuel, qui est musi­cien et accom­pagne son père sur ses tour­nées. (Source Voici)

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE janvier 2, 2016 18:04
Écrire un commentaire

10 Commentaires

  1. Paul Lisca sur Facebook janvier 2, 18:09

    R.I.P

  2. Eddy Sxm sur Facebook janvier 2, 18:39

    Salut l’artiste :o((((

  3. Roberto Gelez sur Facebook janvier 2, 18:41

    R.I P. l”artiste, on t’aimait et on t’aimera toujours !

  4. Muriel Goubard sur Facebook janvier 3, 05:14

    un de moins de la grande époque des vraies stars françaises! RIP

  5. Wendy Pley sur Facebook janvier 3, 08:07

    au revoir artist..god bless You…..

  6. Pascal Penquerch sur Facebook janvier 3, 08:32

    Il est décidé à quoi ?

  7. Muriel Goubard sur Facebook janvier 3, 08:46

    Cancer de la langue et de la gorge

  8. Pascal Penquerch sur Facebook janvier 3, 08:57

    (C’était de l’humour… Un peu noir)

  9. Muriel Goubard sur Facebook janvier 3, 09:25

    lol! T’as oublié que j’étais blonde toi! 🙂

  10. Julie Kurz Cleon sur Facebook janvier 3, 10:11

    Adieu l’artiste ?

Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire