Violences xénophobes à Ajaccio : le préfet de Corse demande aux manifestants de “cesser ces mouvements”

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 26 Déc 2015 16:33

Violences xénophobes à Ajaccio : le préfet de Corse demande aux manifestants de “cesser ces mouvements”

Une centaine de personnes, scandant “Arabes dehors! ” et “On est chez nous! “, ont de nouveau manifesté samedi à Ajaccio, en Corse, dans un quartier populaire où une salle de prière musulmane avait été saccagée la veille en marge d’un premier rassemblement. 

Le rassemblement prévu à 15 heures aux abords du quartier des Jardins de l’Empereur, à Ajaccio, a débuté dans le calme ce samedi 26 décembre, mais a rapidement tourné à l’émeute comme le rapportent les journalistes de France 3 Corse, présents sur place. Plus de 300 manifestants ont forcé le barrage des policiers pour accéder au quartier où une salle de prière musulmane avait été saccagée vendredi soir.

Samedi soir, le préfet de Corse, Christophe Marmand, a demandé aux manifestants de cesser leur mouvement. “J’ai reçu une délégation pour leur demander de cesser ces mouvements et cette démonstration qui donne un image désastreuse de la Corse”, a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a fustigé “(des) exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie”.

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech, a appelé “l’ensemble de nos concitoyens au calme et à la sérénité”, dans un communiqué. L’Union des mosquées de France (UMF) a appelé les pouvoirs publics à “renforcer les moyens de protection” autour des lieux de culte “et les musulmans de France à la vigilance et à la sérénité face à toutes les provocations”.

Le Front national (extrême droite) a quant à lui estimé que “quand les citoyens ont le sentiment légitime que l’Etat ne fait plus régner l’ordre républicain, il y a le risque évident qu’ils veuillent se faire justice eux-mêmes”.

Ceci faisant suite à l’agression de deux pompiers et d’un policier après avoir été piégés lors d’une intervention à Ajaccio.

Deux pompiers et un policier ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi au cours d’une intervention pour un incendie “volontairement allumé pour (les) attirer (…) dans un guet-apens” dans une cité d’Ajaccio, avait annoncé la préfecture.

En fin d’après-midi de jeudi, dans le quartier dit des Jardins de l’empereur, les forces de l’ordre et les services municipaux avaient procédé à l’enlèvement préventif de 400 palettes de bois, une tonne de pneumatiques et un engin incendiaire. Au au cours de la nuit, vers 00H30, un incendie avait été volontairement allumé sur le terrain du +Citystade+ aux Jardins de l’empereur pour attirer les forces de l’ordre et les pompiers dans un guet apens en leur jetant des projectiles et en s’en prenant directement aux sapeurs pompiers.

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 26 Déc 2015 16:33