Air cocaïne : trois Français visés par un mandat d’arrêt international

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey novembre 23, 2015 11:42

Air cocaïne : trois Français visés par un mandat d’arrêt international

Trois Français sont visés par un mandat d’arrêt international dans l’affaire “Air Cocaïne”. Deux pilotes, soupçonnés de trafic de drogue, s’étaient échappés de République Dominicaine en passant notamment par Saint-Martin.

Après l’évasion rocambolesque des deux pilotes français dans l’affaire appelée « Air Cocaïne », la République Dominicaine n’en reste pas la. Le pays vient de lancer un mandat d’arrêt international contre trois Français : Aymeric Chauprade, député européen anciennement Front National, Christophe Naudin, criminologue et spécialiste de la sureté aérienne et Pierre Malinowski, assistant parlementaire. « Les autorités dominicaines ont présenté des preuves de leur implication présumée dans la fuite » des pilotes, a précisé le procureur général Francisco Dominguez Brito. Les trois hommes ont reconnu être impliqué dans cette affaire. Le mandat d’arrêt international, appelé « notice rouge », implique « que si l’un ou plusieurs d’entre eux venaient à quitter le territoire français pour se rendre dans un autre pays, ils seraient arrêtés pour répondre devant la justice dominicaine de violation de la loi 137-03 sur le trafic illégal de migrants et la traite de personnes », comme l’a expliqué le procureur.

L’eurodéputé Aymeric Chauprade a réagi à cette nouvelle. Il s’est dit « étonné » mais cela a renforcé sa conviction d’avoir bien agi en aidant les deux pilotes. Il s’est également exprimé sur les faits qui lui sont reprochés, considérant comme « loufoque » et « délirant » le motif de « trafic illégal de migrants et la traite de personnes ».

Les pilotes Bruno Odos et Pascal Fauret restent en détention provisoire à la prison des Baumettes de Marseille pour le moment. Soupçonnés de trafic de drogue depuis mars 2013, ils ont toujours clamé leur innocence mais ont été condamnés par la justice dominicaine à 20 ans de prison. Les deux hommes ont quitté l’ile le 28 octobre dernier, en passant par Saint-Martin et la Martinique, alors qu’ils étaient en liberté conditionnelle. Peu après leur retour en France Bruno Odos et Pascal Fauret sont arrêtés par la police française.

Commenter l'article avec votre compte Facebook

Anne Ceffrey
Par Anne Ceffrey novembre 23, 2015 11:42
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*