Air cocaïne : Les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos placés en détention provisoire

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE novembre 2, 2015 18:34

Air cocaïne : Les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos placés en détention provisoire

Les deux pilotes qui ont fui la République Dominicaine il y a près de 10 jours ont été interpellés ce matin par la gendarmerie et placés en détention provisoire ce lundi 2 novembre par un juge des libertés et de la détention à Grenoble.

Les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos ont été placés en détention provisoire lundi après avoir été entendus à Lyon pour le premier et à Grenoble pour le second, par le juge des libertés et de la détention (JLD), en attendant leur transfert à Marseille dans le cadre de l’affaire Air Cocaïne. La date de ce transfert n’a pas été précisée.

Pascal Fauret avait été interpellé lundi matin à son domicile de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône), près de Lyon, dans le cadre d’un mandat d’amener émis par la magistrate marseillaise qui instruit le volet français de l’affaire. Il a été écroué dans la région lyonnaise. Son collègue, le copilote Bruno Odos a été écroué à la prison de Varces en Isère.

Un mandat d’arrêt international avait été lancé contre eux par la République Dominicaine après la révélation de leur évasion, le 24 octobre, mais Paris avait aussitôt rappelé le principe selon lequel la France n’extrade pas ses ressortissants. Le gouvernement avait également insisté sur le fait que les deux hommes étaient visés par des enquêtes de la justice française.

La détention provisoire probablement liée à l’enquête en cours depuis 2013 :

En effet, dès janvier 2013, les gendarmes avaient été alertés de ” comportements suspects ” de passagers d’un Falcon 50 piloté par Pascal Fauret et Bruno Odos, ayant atterri un mois plus tôt à Saint-Tropez. Une dizaine de valises auraient ce jour-là été débarquées de l’avion en provenance de République Dominicaine.

L’enquête ouverte en mars 2013 aurait ensuite révélé que deux autres déchargements suspects de drogue avaient eu lieu en 2012 et un autre était prévu le 19 mars 2013.

Un homme d’affaires, Franck Colin, soupçonné d’être l’organisateur du trafic, a reconnu depuis avoir affrété l’avion appartenant à la société SN-THS et a été placé en détention.

C’est dans le cadre de cette enquête que les deux évadés de la République Dominicaine ont été mis en examen avec au total une dizaine de personnes.

Commenter l'article avec votre compte Facebook

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE novembre 2, 2015 18:34
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*