Depuis la mi-septembre, les Antilles françaises connaissent un temps très chaud

Autre
Par Autre octobre 12, 2015 08:27

Depuis la mi-septembre, les Antilles françaises connaissent un temps très chaud

La faiblesse de l’alizé explique cette situation, les températures affichent un excédent de 4°C au-dessus des moyennes.

Les nuits sont pesantes (25°C en moyenne) et en journée le thermomètre dépasse quotidiennement les 32°C.

Chaleur record à Saint-Barthélemy : Les 35,5°C relevés fin septembre à Gustavia dans l’île de de Saint-Barthélemy établissent même un nouveau record absolu depuis son ouverture en 1959. Ailleurs, sans parler de record, le thermomètre a grimpé très haut avec 33,1°C au Raizet, 33,3°C à Anse-Bertrand, 33,6°C à Sainte-Rose, 33,6°C à Terre-de-Haut, 33,7°C à La Désirade, 33,7°C à Grand-Bourg, 34,2°C le 1er octobre à Baillif.

Une chaleur durable : L’autre élément notable est la durée de cette période de fortes chaleurs : les jours où il fait plus de 32 °C se succèdent et parfois sur une longue période. Ainsi, à la Pointe Doublé à La Désirade, la température maximale a dépassé 32°C pendant 20 jours (du 16 septembre au 6 octobre). C’est du jamais vu depuis l’ouverture de la station en 1951.

La panne d’alizés responsable : On peut attribuer cette longue période particulièrement chaude aux cyclones qui évoluent loin dans le nord des Petites Antilles depuis le milieu du mois de septembre. Le vent plus faible renforce le ressenti de la chaleur étouffante en raison du manque d’air.

Source: La Chaine Météo

Commenter avec votre compte Facebook
Autre
Par Autre octobre 12, 2015 08:27