Haaaa… lala… ces sargasses … ça vous agace… !!!

Charli ETCHEGOYEN
Par Charli ETCHEGOYEN 14 Juil 2015 17:08

Haaaa… lala… ces sargasses … ça vous agace… !!!

On arrive à des situations tellement extrêmes et quasi insolubles que c’est seulement en changeant radicalement nos modes de pensée et de vie, que l’on pourra s’adapter…

Alors oubliez-vos plages à touristes, votre petit confort “id’île hic” et penchez-vous plutôt sur la société des humains que vous êtes et qui vous entoure, pauvres, riches, délinquants et, essayez plutôt de voir dans cette providence le moyen de vivre une nouvelle forme d’humanité, où chacun aurait sa place sans qu’il n’y ait de discrimination, de séparation de classe, de profiteurs et de laissés pour compte.

sargassesC’est seulement par ces formes de changement radicales de société que vous retrouverez la paix, le bonheur et de vraies raisons honorables de vie. Surtout à Saint Martin où le malaise le plus profond réside dans cette société tellement expansionniste, décalée, pervertie, déséquilibrée, qu’elle est comme un microcosme de l’ensemble de ce qui se passe sur la planète aujourd’hui. Vous verrez alors que de simples algues ne sont pas une catastrophe en soit, mais plutôt une bénédiction de mère nature, qui vous propose d’oublier pour un temps, les plages et de vous tourner vers l’intérieur des terres, soit vers cette société qui est bien malade comme d’ailleurs un peu partout. Je pense que c’est ce que veut nous faire entendre la planète ces jours-ci.

Tiens, je vais faire une boucle… si les algues se développent anormalement, c’est qu’en fait elles sont des nettoyeuses d’océan. Souvenez vous en Bretagne il y a quelques années, on s’est aperçu qu’elles étaient chargées d’éléments chimiques issus des produits agricoles polluants et nocifs. Voyez comme la nature fait bien les choses, elle invente et crée ses propres remèdes. Mais revenons aux sargasses qui agacent. Ces 2 continents surexploités que sont l’Afrique et l’Amérique du sud déversent au travers de leurs fleuves quantité de polluant (http://www.lescrutateur.com/2015/04/ ces-sargasses-qui-nous-escagassent.html ), il est alors normal de voir ce phénomène s’accentuer. Voyons à qui profite le crime, certainement pas aux autochtones, qui en subissent plutôt les désagréments, appauvrissement inclus. Par contre les riches industriels, et toute leur clique de privilégiés de la planète, qui maintiennent ces états d’industrialisation, de recherche de ressources, (pillage serait plus juste) et qui font des profits colossaux, sont les uniques responsables de ces pollutions. Ce qui leur permet d’aller se faire bronzer aux caraïbes. Mais la aujourd’hui y’a un hic, plus de plage… et ça pue quand ça se décompose.

Alors la boucle est bouclée, retour au profiteur qui devront bientôt aller dans les zones arctiques et polaires, d’ici à ce que la glace ait fondue, pour aller se dorer la pilule, une fois que les ours blancs auront disparus.

Charli Etchegoyen

Charli ETCHEGOYEN
Par Charli ETCHEGOYEN 14 Juil 2015 17:08

Les dernières infos

Suite...