Mise au Point de la Ministre des Outre-mer suite aux propos du Président de la Région Réunion

Ministère
Par Ministère juillet 2, 2015 16:00

Mise au Point de la Ministre des Outre-mer suite aux propos du Président de la Région Réunion

 Paris, le 1er juillet 2015 

Suite aux déclarations du Président de la Région Réunion parues dans la presse locale ce mercredi 1er juillet 2015, la Ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin tient à réaffirmer de manière extrêmement claire la position du Gouvernement concernant la formation des jeunes ultramarins en mobilité. 

Depuis 2014, la Région Réunion s’est désengagée de l’accompagnement de ces jeunes, en supprimant les prestations relevant de sa compétence qu’elle assurait jusqu’alors.

Notamment, en ne renouvelant pas sa convention avec LADOM, la Région a refusé d’assumer les aides permettant à ces jeunes de supporter les « frais de vie » qu’occasionne la mobilité. L’État a donc du se substituer au Conseil régional.

Dans ce contexte, la ministre des Outre-mer, soucieuse de permettre à la jeunesse réunionnaise de continuer à se former en mobilité, a donné instruction au préfet de mobiliser les crédits de l’Initiative Emploi Jeune de l’Union Européenne (IEJ).

Ces crédits couvriront l’essentiel de la part jusqu’ici supportée par la Région.

Ils seront mis en oeuvre dans le cadre d’une convention tripartite entre L’État, LADOM et la Région, dès lors que cette dernière reviendra sur sa décision de ne pas la signer.

La gravité des enjeux liés à l’emploi des jeunes ultramarins doit conduire chacun à prendre ses responsabilités. Le sort de la jeunesse des Outre-mer ne doit pas faire les frais d’inutiles polémiques.

L’intérêt des jeunes Réunionnais est supérieur.

 George PAU-LANGEVIN, 

Ministre des Outre-mer 

Commenter avec votre compte Facebook

Ministère
Par Ministère juillet 2, 2015 16:00
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*