Motion proposée par monsieur Daniel GIBBS au nom du groupe Union pour la Démocratie

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 24 Mar 2011 15:57

Motion proposée par monsieur Daniel GIBBS au nom du groupe Union pour la Démocratie

Motion proposée par monsieur Daniel GIBBS au nom du groupe Union pour la Démocratie

Saint-Martin,  Le 24 mars 2011

Non à la suppréssion de classes !

Ne bradons pas l’école publique !

La rentrée scolaire 2011/2012 à Saint-Martin est bien mal engagée ! En effet, saisi par les associations de parents d’élèves, nous nous opposons résolument à la fermeture, prévue par le rectorat de Guadeloupe, de 4 classes au sein des écoles de Saint-Martin.

Alors que la Collectivité de Saint-Martin doit faire de l’éducation l’une de ses priorités et que nombreux efforts restent à faire pour que nos enfants apprenent et se construisent dans les meilleures conditions, nous venons d’apprendre que la fermeture de 4 classes est prévue pour la rentrée scolaire au sein des écoles de Quartier d’Orléans, Sandy-Ground, Cul dde Sac et Grand Case. Cette décision est inacceptable !

 

Qui plus est, un examen détaillé de la situation dans chacun de ces secteurs permet de mettre en évidence l’incohérence de cette décision avec les situations réellement vécues sur le terrain.  Bien que le rectorat affirme que les effectifs augmenteraient de 25 à 27 élèves par classe nous savons que dans la réalité cela se traduira plutôt par des effectifs de 28 à 30 élèves par classe.  Les difficultés de l’enseignement à Saint-Martin sont connus de tous : différence de niveaux, barrières de la langue, classes surchargées…Cette décision arbitraire du Rectorat ne fera qu’aggraver la situation !

Alerté de la situation, notre groupe souhaite proposer au Conseil Territorial cette motion qui vise à mandater le président pour qu’il saisisse immédiatement le Recteur et son ministre de tutelle afin de leur faire part de l’opposition ferme du Conseil Territorial, mais aussi des parents et des enseignants à la fermeture de classes lors de la rentrée prochaine.

Nous demandons à Monsieur le Recteur, à l’occasion de la commission paritaire qui doit statuer lundi prochain,  de revenir purement et simplement sur cette décision qui n’a pas de sens et qui est susceptible de causer un lourd préjudice pour les enfants saint-martinois. Nous refusons que l’école publique soit bradée et que des logiques purement comptables soient privilégiées à la qualité d’apprentissage de nos enfants.

F. LETUVEE
Par F. LETUVEE 24 Mar 2011 15:57