Saint Barthélemy : Point Chikungunya

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin février 10, 2015 17:34

Saint Barthélemy : Point Chikungunya

Suite au comité de gestion du chikungunya réuni à Saint-Barthélemy le 6 février 2015, le maintien du positionnement du territoire en phase 2 du Plan de Surveillance, d’Alerte et de Gestion des Epidémies (PSAGE) “Transmission autochtone modérée” est confirmé.

Ainsi, on observe depuis fin décembre une tendance décroissante du nombre hebdomadaire de cas probables ou confirmés, compris entre 6 et 10 sur cette période, par rapport à la période précédente où ce nombre était compris entre 12 et 35 cas. Depuis début janvier, aucun patient n’a été hospitalisé pour un chikungunya biologiquement confirmé.

En raison de la baisse significative des indicateurs, le nombre de pulvérisation spatiales hebdomadaires passera de 2 à 1, de manière à assurer une meilleure gestion sur la durée dans le cas d’une éventuelle reprise à la hausse du nombre des cas.

Pour autant, il a été constaté par les services de la lutte antivectorielle (LAV), une augmentation de la présence de gîtes larvaires, notamment dans les gouttières et les citernes. Il convient donc de rester mobilisé et que chacun poursuive les efforts de prévention et de lutte contre le moustique Aedes Aegypti aux abords des habitations.

Il est donc rappelé aux habitants qu’il faut toujours veiller à :

  • Détruire les lieux humides ou les concentrations d’eaux stagnantes, vecteurs de propagation des larves de moustiques ;
  • Utiliser des répulsifs appliqués sur la peau et la pulvérisation d’insecticides autour des portes et fenêtres ;
  • Porter des vêtements couvrant le corps au maximum et notamment les bras et les jambes ;
  • Équiper les fenêtres et les couchages de moustiquaires.
Commenter l'article avec votre compte Facebook

Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
Par Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin février 10, 2015 17:34
Écrire un commentaire

Pas de commentaire

Pas de commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaire, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Écrire un commentaire
Voir les commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée
Les champs obligatoires sont marqués*