Saint-Martin : Voeux de M. Wendel Cocks, Vice Président en charge du développement économique

Collectivité d'Outremer de Saint-Martin
Par Collectivité d'Outremer de Saint-Martin 13 Jan 2015 10:06

Saint-Martin : Voeux de M. Wendel Cocks, Vice Président en charge du développement économique

Madame la Présidente,

Chers Collègues,

Membres de la Presse,

Mesdames, Messieurs,

A tous, Bonjour !

wendel cocks-3Mon tour est venu de vous présenter mes vœux pour cette nouvelle année, des vœux remplis d’espoir pour l’économie de notre territoire en 2015.

Tout d’abord le nouvel an nous amène une bonne nouvelle, avec ce record de l’euro qui en ce début d’année a atteint son plus bas niveau depuis 2006, en revenant sous les 1$20. Baisse entamée depuis des mois, et qui devrait encore se poursuivre en 2015.

Ce retour à un euro plus faible est évidemment favorable à notre économie.  En 2008, l’euro avait atteint son plus haut niveau à environ 1$60 et se maintenait depuis entre 1$30 et 1$40.

La consommation s’est naturellement reportée massivement sur la partie hollandaise, au détriment de nos commerçants. J’ai bon espoir que les choses vont petit à petit se rééquilibrer. L’euro s’échange aujourd’hui autour d’1$10 dans les bureaux de change. Les consommateurs ont moins intérêt désormais à changer leur salaire et vont revenir dépenser leurs euros sur la partie française.

Cette situation nouvelle mettra un peu plus de temps à atteindre nos touristes, nous devrons ensemble communiquer à leur attention sur cet équilibre retrouvé. Mais eux aussi reviendront plus facilement consommer chez nous quand ils auront réalisé que nous sommes redevenus une destination « dollar-friendly ».

La deuxième bonne nouvelle pour 2015, ce sont les grands projets engagés en 2014 qui seront réalisés ou finalisés en 2015.

Je pense évidemment à l’aménagement de la baie de Marigot. Ce matin, je lisais dans la presse que le nautisme va bien, bonne nouvelle pour ce secteur particulièrement porteur, qui génère de l’activité et de l’emploi direct et indirect.

Le Groupement autour du cabinet Ricochin, attributaire de l’AMO, réalise actuellement le cahier des charges qui devrait aboutir à un programme finalisé fin du 1er trimestre 2015. Suivi évidemment par les démarches nécessaires au lancement d’une procédure de passation de contrats à partir du second trimestre 2015 pour une durée d’une année environ.

Je pense aussi à l’aménagement du centre-ville de Marigot, en parallèle à la baie de Marigot et dans la même logique, le plan de redynamisation vient d’être confié par mandat au groupement mené par la Semsamar. Une première phase d’état des lieux de Marigot a déjà démarré. La phase d’élaboration du projet de redynamisation, devrait s’achever au second semestre 2015.

Je pense également à la parcelle AW34 sur la baie orientale, qui va bénéficier d’un aménagement d’ensemble en cours d’étude et qui sera réalisé à la fin de la saison. Démarrage des travaux prévu au début de l’été 2015 pour une livraison à la rentrée, avant la saison 2015-2016.

Enfin, concernant l’aménagement numérique, le Schéma Directeur est en cours de réalisation avec l’aide du cabinet Tactis. Ce schéma sera rendu fin du premier trimestre 2015. Il permettra à la Collectivité en concertation avec les opérateurs de lancer les dossiers de financement pour le déploiement du très haut débit auprès du fonds de soutien à l’économie numérique et du FEDER dès cette année.

L’ensemble de ces projets sont menés dans la concertation avec la population et les professionnels. L’information et la concertation seront accentuées tout au long de l’année.

En matière de tourisme, 2014 s’est achevée sur l’annonce de la normalisation des relations entre les Etats-Unis et Cuba. Cette nouvelle attendue de longue date, va nécessairement impacter le tourisme dans la caraïbe dans les années à venir. Nous devrons tenir compte de cette donnée nouvelle et orienter nos décisions en fonction.

Conformément aux orientations budgétaires de la direction du tourisme présentées en décembre 2014, l’année 2015 est celle de la révision du schéma territorial d’aménagement et de développement touristique de Saint-Martin afin de préparer l’avenir touristique des 5 prochaines années.

La préparation de cette nouvelle programmation pour la période 2015-2020 sera l’occasion d’une consultation des socio-professionnels dans le cadre de l’organisation des deuxièmes Assises territoriales du tourisme afin de prendre en considération les attentes et ambitions de celles et ceux qui contribuent à faire de notre territoire un territoire touristique.

La stratégie touristique,  ne pouvant pas être dissociée du projet de front de mer de Marigot et du projet de redynamisation du centre-ville, prendra également en considération les travaux engagés afin de créer une dynamique de développement cohérente et efficace tout en se mettant au service de ces deux projets par la définition d’une marque de territoire.

Dans les autres secteurs économiques, la Collectivité devra réactualiser, selon une méthodologie similaire au Tourisme, le schéma de développement de l’agriculture (Etude AGENA commandée par la CCISM en 2011) et lancer le schéma de développement économique (sur la base de l’étude KPMG commandée par la CCISM en 2013), et valider les choix stratégiques conformes aux priorités de la Collectivité dans ces domaines.

En 2015, la Collectivité accompagnée par de nouveaux partenariats financiers (FEDER, BPI notamment) renforcera ses actions d’accompagnement du monde économique.

En participant plus et mieux au financement des entreprises :

Le dispositif d’aide aux entreprises de la collectivité adossé au nouveau PO 2014-2020 permettra de compléter le financement de projets dans des domaines jugés prioritaires par la Collectivité (tourisme, agriculture, pêche, TIC, production audiovisuelle, etc.)

La Collectivité poursuivra son soutien aux micro-projets et accompagnera les TPEs en aidant au fonctionnement de structures comme Initiative St Martin ou la nouvelle Fédération des TPEs. La Collectivité accompagnera également les entreprises par des subventions d’équipement classiques mais également par le biais de nouvelles aides comme des avances remboursables pour servir de fonds de roulement.

Un nouveau fonds d’aide à l’export délégué à la CCISM sera également mis en œuvre début 2015 pour accompagner les entreprises locales souhaitant exporter, la convention de partenariat ayant été signé en décembre avec les services de l’Etat, la chambre interconsulaire, et UBIFRANCE notamment.

Enfin, un nouveau partenaire financier sera étroitement associé au financement des entreprises, il s’agit de la Banque Publique d’Investissement, qui sera mise au service effectif de Saint-Martin en 2015.

En 2014, la Collectivité a entamé la réorganisation des services entraînant la création d’une nouvelle direction au sein du Pôle de développement économique à savoir la Direction du développement rural et marin.

Le développement rural se déclinera en 2 objectifs :

Le premier concerne le secteur de l’élevage.

L’abattoir va réellement démarrer son activité en 2015. Il s’agit d’une part d’optimiser la rentabilité de l’exploitation de l’abattoir grâce aux aides permettant l’augmentation du cheptel et l’amélioration des performances zootechniques. Et d’autre part de valoriser les carcasses sortant de l’abattoir grâce à la découpe et à l’organisation de la commercialisation des produits carnés. Ce qui permettra à terme l’augmentation des revenus de l’éleveur.

Aussi, la diversification des activités agricoles qui au-delà de nouveaux plans de formation et des aides nouvelles en faveur de l’installation des agriculteurs s’oriente vers le développement de nouvelles activités comme la filière apicole.

Le second objectif concerne le développement des ressources marines

L’objectif pour l’année 2015 est de créer les conditions nécessaires et indispensables au développement de la pêche.

Il s’agit de mettre en œuvre l’ensemble des actions permettant la structuration de cette filière.  Le premier acte est le renforcement de la représentativité des structures marines grâce à la mise en place d’un comité des pêches. Suivi de la création de deux points de débarquement – le premier situé à Marigot et le second dans le cadre d’un projet autour de l’étang aux poissons de Quartier d’Orléans – et d’une zone technique de pêche.

Il est à noter que la majorité des actions précitées fait appel à un cofinancement émanant principalement des fonds européen (FEADER et FEAMP). La part du bailleur de fonds pouvant aller de 50 à 85%.

En Conclusion, la Collectivité s’est également engagée en cette fin d’année dans une action forte en faveur de la compétitivité de nos entreprises, face aux dispositifs favorables aux DOM, issus du pacte de responsabilité. Des alternatives au CICE viables sont recherchées auprès de l’Etat afin que nos entreprises soient traitées équitablement.

Mes derniers mots seront adressés directement aux acteurs économiques pour essayer modestement de leur redonner espoir en l’avenir.

2014 aura été une année de lancement d’actions et de projets sur notre territoire, 2015 verra les premières réalisations importantes en matière économique. Avec une conjoncture sur le marché des changes favorables, vous devriez commencer à récolter les fruits de votre persévérance.

Je vous souhaite à tous une Bonne année et la prospérité.

Je vous remercie,

Wendel COCKS

Collectivité d'Outremer de Saint-Martin
Par Collectivité d'Outremer de Saint-Martin 13 Jan 2015 10:06